Un label pour la rénovation du bâti ancien

Territoires
09 avril 2019

TENDANCE. Réconcilier la rénovation énergétique avec la préservation du patrimoine, c’est la promesse du tout nouveau label Effinergie Patrimoine, lancé à titre expérimental en février dernier.

Jusque-là exclus des politiques de rénovation énergétique, les édifices protégés, à l’instar des Monuments historiques inscrits ou classés, comme les bâtiments à caractère patrimonial, pourront désormais viser des niveaux de performance énergétiques élevés.« Souvent, les élus sont démunis face aux contraintes liées à la préservation du patrimoine qu’il faut revaloriser et dont il faut améliorer les performances thermiques. Le traitement simultané de ces deux approches était jusqu’à présent peu maîtrisé par une très grande majorité des acteurs de la filière bâtiment », explique Yann Dervyn, directeur d’Effinergie. Ce collectif constitué de collectivités et d’acteurs du monde de l’énergie est à l’origine de la création du label Effinergie Patrimoine, auquel ont été associés des acteurs du patrimoine. Sont éligibles à ce label, les bâtiments situés dans des périmètres protégés et ceux soumis à l’avis des Architectes des bâtiments de France. Environ un tiers du parc français serait concerné, selon Effinergie. Yann Dervyn reconnaît toutefois que « les travaux d’isolation ne seront pas envisageables dans tous les bâtiments, notamment ceux qui présentent des éléments architecturaux intéressants ». Jacky Cruchon, expert en urbanisme patrimonial au sein de l’association Sites & cités remarquables de France le confirme. « Ce label sera très certainement attribué à des opérations qui n’auront pas atteint le plus haut niveau énergétique, mais seront très performantes parce qu’elles auront su concilier les dimensions patrimoniales, techniques et une baisse de la consommation énergétique. »

AMÉLIORER LA QUALITÉ DE VIE
Quatre organismes certificateurs en cours de conventionnement traiteront les dossiers des candidats au label qui seront examinés par une commission mixte composée d’acteurs du patrimoine et de l’énergie. Yann Dervyn, rappelle que « ce label expérimental qui a vocation à faciliter les opérations de rénovation » pourra évoluer de manière à s’adapter aux demandes sur le terrain. « Si les collectivités locales sont capables de travailler à la fois les dimensions patrimoniale, environnementale et technique, alors elles pourront produire dans les centres anciens des logements qui amélioreront le cadre de vie de leurs occupants. Dans le contexte actuel de revitalisation des centres-villes, c’est un enjeu majeur », estime pour sa part Jacky Cruchon.

 

UN LABEL : TROIS OBJECTIFS

■ Les travaux réalisés visent à atteindre un niveau énergétique basse consommation.
■ Les interventions engagent obligatoirement la préservation du patrimoine bâti.

■ L’opération de rénovation énergétique entraîne une amélioration de la qualité de vie dans ces bâtiments.

 

Blandine Klaas

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right