Romanche-Gavet : un projet au service du développement local

Territoires
03 octobre 2019

DÉCRYPTAGE. En Isère, dans la vallée de l’Oisans, s’achève actuellement le plus grand chantier hydroélectrique de France. Un projet exemplaire en termes de performances techniques, mais aussi environnementales et économiques.

Alors que, dans les années 1990, se pose la question de la rénovation de six centrales hydroélectriques et de cinq barrages sur la Romanche, c’est finalement une solution bien plus ambitieuse que choisira le groupe Électricité de France (EDF), concessionnaire des installations : la construction d’une nouvelle centrale aux performances très élevées. « C’est le plus grand chantier hydroélectrique en France, explique Céline Barbiero, pilote du projet Romanche-Gavet chez EDF. Il comprend à la fois la construction d’un barrage-prise d’eau, construit dans le lit de la rivière, qui remplacera six centrales et cinq barrages presque centenaires de la vallée de la Romanche, une usine construite essentiellement en souterrain, ainsi qu’une galerie de 10 km creusée dans le massif de Belledonne reliant le barrage à la centrale. » Les nouveaux aménagements, en partie souterrains, produiront 560 millions de kWh, soit l’équivalent de la consommation électrique d’une ville de 230 000 habitants. Au total, 40 % d’énergies renouvelables supplémentaires. Après deux années de travaux préparatoires de sécurisation du site, de 2012 à 2013, six années auront été nécessaires pour la réalisation des équipements. La fin des travaux est prévue pour 2019. Viendra ensuite une longue période d’essais qui se poursuivra jusqu’en juin 2020, date à laquelle le barrage devrait enfin être opérationnel. Une phase pendant laquelle chaque partie de l’installation ainsi que l’ensemble des matériels seront testés au contact de l’eau.

LA BIODIVERSITÉ SOUS SURVEILLANCE

Pour limiter au maximum l’impact sur le paysage, la plupart des aménagements ont été réalisés en souterrain. Seuls 3 ha de foncier ont été impactés par les nouveaux ouvrages. « Pour la mise en oeuvre et la réalisation du chantier, nous avons fait en sorte que les entreprises réduisent au maximum leur impact grâce à la mise en place de bassins de décantation avant tout rejet des eaux de ruissellement du chantier dans la rivière », précise Céline Barbiero. La prise en compte de l’environnement s’est poursuivie après la construction de l’équipement, avec notamment la renaturation des berges du barrage et la labellisation « végétal local », soit la garantie que seules des espèces endémiques seront plantées « afin de favoriser le développement de la biodiversité locale et empêcher des espèces exotiques envahissantes se développer comme cela arrive, souvent, après les chantiers ». Une passe à poissons est installée sur le barrage afin que la truite Fario, une espèce locale, puisse remonter la Romanche et se reproduire tandis qu’un mur guide évitera aux poissons d’être entonnés dans la prise d’eau, grâce à un clapet. Enfin, grâce à la déconstruction programmée des anciens barrages, la continuité piscicole sera rétablie sur la Romanche sur plus de 20 km. Si le groupe EDF a veillé à limiter les impacts sur l’environnement, il les a aussi compensés par l’entretien de 57 ha de zones naturelles appartenant au groupe ou propriété de l’État.

UN PROJET DE DÉVELOPPEMENT LOCAL

Au-delà de la promesse technologique, le chantier de Romanche-Gavet est aussi un projet global de développement local. Selon Céline Barbiero, « ces travaux importants dans la vallée ont eu des impacts très positifs en termes de développement économique. Par exemple, trois restaurants se sont créés en lien avec le chantier ». Et, lors des pics d’activité, 300 personnes employées par quelque 400 entreprises de la région Auvergne-Rhône-Alpes ont travaillé simultanément. À la fin du chantier ce sont près de 110 M qui auront été attribués à ces entreprises. Le groupe EDF a instauré sur ce projet, une clause d’insertion dans les marchés passés auprès des entreprises, obligeant ces dernières à attribuer au moins 5 % du temps de travail à des personnes en réinsertion sociale. Ce sont ainsi 68 emplois qui ont été créés. L’expérience sera poursuivie pour les travaux de déconstruction, l’autre volet de ce projet. En effet, après la mise en service du barrage en 2020, les six centrales actuelles seront mises à l’arrêt, puis s’ensuivra la phase de déconstruction des bâtiments et autres installations. Toutefois, certains seront conservés et réhabilités dans le cadre de véritables projets de territoire menés en concertation avec les collectivités locales. La centrale hydroélectrique Depuis le 1er juillet, la phase de test a démarré, en commençant par le barrage de Livet, qui permet de dériver l’eau de la Romanche. des Vernes, notamment, véritable bijou industriel construit en 1918 pour contribuer à l’effort de guerre, classée au titre des Monuments historiques depuis 1994 et labellisée « Patrimoine du XXe siècle » de l’Isère en 2003, sera conservée et intégrée au patrimoine industriel du territoire. « Aujourd’hui, tous les acteurs, qu’il s’agisse de la communauté de communes de l’Oisans, la mairie de Livet et Gavet, le département de l’Isère et EDF, à travers le musée Hydrelec déjà présent dans la vallée, travaillent pour développer un projet autour de la Romanche, de l’hydroélectricité et de l’industrie. Il s’agit de créer un parcours muséeal intégrant la centrale des Vernes, mais aussi d’autres ouvrages comme les canaux qui seront maintenus. » De son côté, la communauté de communes de l’Oisans porte depuis 2015 le projet de création de voies vertes, en lien avec le développement économique et touristique.

Blandine Klaas

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right