Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Patrimoine : une collecte de dons pour les communes sinistrées par la tempête Alex

Territoires
10 décembre 2020

La Fondation du Patrimoine lance un appel national à la générosité publique afin de venir en aide aux communes de la Vallée de la Roya, de la Vésubie et du Haut-Pays, dans le département des Alpes-Maritimes, dévastées par la tempête Alex à l’automne 2020.« Le démarrage rapide des travaux, au-delà du message d’espoir porté vers toute une population, représente un enjeu économique majeur. Il permettra de donner du travail aux artisans locaux, aux métiers d’art, et aux entreprises spécialisées dans la restauration du patrimoine » explique-t-on à la Fondation du Patrimoine. Si le patrimoine historique, dont le patrimoine religieux, a apparemment résisté - aucun monument n’a été emporté - les 500 mm de pluie ont gravement endommagé les toitures d’édifices déjà vulnérables par le poids des siècles. L’eau est entrée à l’intérieur des édifices, et a entrainé des dommages annonciateurs d’une prochaine et rapide dégradation (fissures, décroutages, affaissements, etc.). Or selon Fondation du Patrimoine « il s’agit pour une grande partie d’un patrimoine remarquable par ses caractéristiques et sa rareté : de style « baroque ligure », on ne le trouve que dans cette partie de la France ».

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right