Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Marseille vise la neutralité carbone d’ici 2030

Territoires
19 mai 2022

La cité phocéenne a été choisie parmi les 377 communes qui avaient candidaté auprès de la Commission européenne pour participer au programme des 100 villes neutres en carbone d'ici 2030.

Une nouvelle ère de transformation écologique s'ouvre pour Marseille avec ce projet qui devrait pousser la ville à rattraper un retard accumulé depuis de trop longues années pour lutter contre les inégalités et rétablir un cadre de vie à la hauteur des attentes et des besoins formulés par les habitants. « Cette victoire, nous sommes allés la chercher directement à Bruxelles. C’est la victoire d’un projet, la victoire d’une volonté, d’une ambition pour une ville qui répond aux défis du XXIe siècle. C’est aussi la victoire d’une ville qui réussit quand elle se rassemble. Aujourd'hui Marseille fait un pas de plus vers une ville plus verte, une ville qui répond aux enjeux climatiques, environnementaux et sociaux, une ville où on respire mieux. » a déclaré Benoît Payan, Maire de Marseille.

La labellisation « ville neutre en carbone » permettra à la ville de mener, par le biais d'ingénierie et de subventions européennes, les projets de transformation environnementale qui s'imposent pour devenir un territoire modèle de la transition écologique. Une opportunité unique de travailler sur des projets concrets dans les prochains mois : le retour de la nature en ville, les transports, la réhabilitation thermique du parc immobilier et des équipements publics de la ville, la production d'énergie renouvelable et durable, en passant par l'inclusion citoyenne et l'innovation. Dans les semaines qui viennent un groupe de travail sera mis en place, incluant les partenaires institutionnels, associatifs et privés du projet, pour travailler à la rédaction du contrat «  ville climatique » que la ville s'apprête à signer avec la Commission européenne. De juin à décembre aura lieu la co-construction du contrat, un plan d'action Et d'investissement. La mise en œuvre du contrat ville climat interviendra dès 2023. Huit autres villes françaises ont également décroché ce label. Il s’agit de Paris, Lyon, Angers, Bordeaux, Dijon, Dunkerque, Grenoble et Nantes.

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right