Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Le soutien aux commerces de centre-ville reconduit en 2022

Territoires
25 novembre 2021

L’appel à candidatures des communes souhaitant accueillir l’un des deux programmes d’accélération et de soutien aux activités de centre-ville - Mon Centre-Ville A Incroyable Commerce (MCVAIC)et Mon Centre-Bourg A Incroyable Commerce (MCBAIC) – est lancé pour 2022.

Ce sont vingt nouvelles communes Petites Villes de Demain et vingt communes Action Coeur de Villes qui seront sélectionnées prochainement et pourront bénéficier en 2022 d’un accompagnement pour la revitalisation des commerces de leur centre-ville ou centre-bourg. L’objectif de ces deux programmes ? Maintenir la présence physique des commerces dans le cœur des villes en les aidant à se renouveler. « Il s’agit prioritairement de pallier la vacance commerciale en permettant à des porteurs de projets de tester dans des locaux vacants leurs idées au cours d'un marathon créatif de 36 heures. C'est vraiment le cœur du dispositif. Cet évènement permet aux participants de travailler en équipe pour consolider leur projet. Ils (re)questionnent l’intégralité de leur business plan, le repensent au regard des mutations de la société et le testent grâce à un vote des consommateurs sur les réseaux sociaux» explique Hervé Bolard, directeur du développement économique des territoires du cabinet conseil Auxilia, créateur du concept. Fédérer à cette occasion l’ensemble des acteurs du commerce local, c’est l’autre enjeu du dispositif qui permet la mobilisation de tout l'écosystème de l'accompagnement (des banques, des assurances, des agents immobiliers, …) qui accompagne en tant que coach les porteurs de projets. Une mobilisation fondamentale selon Hervé Bolard : « il n’existe pas de territoire sans potentiel, il n'y a que des territoires démobilisés. En remobilisant les forces vives d'un territoire, on augmente ses chances de s'en sortir, c'est le pari que nous faisons ». Depuis la création en 2018 du programme Mon Centre-Ville A Incroyable Commerce (MCVAIC) et le lancement de la première expérimentation à Chaumont (Haute-Marne), puis son extension aux villes du programme Petites villes de demain en 2021, plus de 230 projets de commerce, d’artisanat ou de service ont été accompagnés. La banque des territoires et Leboncoin, partenaires de la première heure ont renouvelé leur convention de partenariat pour 2022. Les appels à candidatures sont ouverts jusqu’au 31 décembre 2021 à minuit.

 

 

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right