Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Le programme national d’investigation est lancé !

Territoires
27 mai 2021

Détecter des problématiques de politique publique rencontrées par les collectivités et concevoir des pistes de solutions, tel est l’objectif de ce programme proposé par l’ANCT et l'Incubateur des Territoires dans le cadre du plan de Relance.

Ce Programme National d’Investigation concerne avant tout les collectivités prioritaires de l'Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) : territoires en zone rurale, de montagne, d'outre-mer, en quartier prioritaire de la politique de la Ville, Action Coeur de Ville et Petites Villes de Demain. Il s’inspire de la méthodologie d’investigation de beta.gouv pour identifier des problématiques de politiques publiques dans les collectivités et concevoir des solutions, avec des équipes transverses d’agents et d’élus. L’objectif étant de répondre aux besoins spécifiques des territoires pour créer de nouveaux services à impact et mutualiser les bonnes pratiques à l'échelle territoriale.

32 collectivités ont déjà rejoint le Programme

Du village de Rocamadour (Lot - 46) et ses 700 habitants au département de la Seine-Saint-Denis (93) qui compte 1,7 millions d'habitants, les 32 collectivités ayant rejoint le Programme National d'Investigations mobilisent une ou plusieurs équipes d'agents publics pour identifier un problème très précis rencontré par les usagers de leur territoire. Accompagnés pendant 12 semaines par des experts du design et de l'entrepreneuriat, les agents, et parfois les élus, sont invités à rencontrer et interroger leurs administrés, concevoir de prototypes de services, tester l'appétence des utilisateurs cibles et in fine proposer des solutions concrètes à impact national comme la mise en place de nouveaux lieux d'accueil, des partenariats avec une entreprise du territoire, la création d'un service numérique avec l'Incubateur des Territoires... En envisageant le numérique comme un moyen plutôt qu'une fin, l'Incubateur des Territoires tente d'adapter la méthodologie d'investigation éprouvée par le réseau des incubateurs publics beta.gouv aux besoins spécifiques des territoires pour créer de nouveaux services mutualisés, numériques ou non, à l'échelle territoriale.

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right