Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

La ville d’Ajaccio recense son patrimoine culturel … pour mieux le valoriser

Territoires
17 février 2022

Questionner avec un œil neuf le patrimoine de la Ville ...Voilà tout l’objectif de cet inventaire que mène la ville d’Ajaccio depuis 2019 pour répondre aux exigences du Label « Ville d’Art et d’histoire » décerné en 2012 par le Ministère de la Culture. Il concerne plus précisément les biens immobiliers et mobiliers, qu’ils soient publics ou privés, et ayant surtout un intérêt culturel, historique ou scientifique. Cette démarche de long terme s’inscrit dans une politique culturelle ambitieuse et a pour objectif de mettre en valeur le patrimoine local qui fonde l’identité ajaccienne. Depuis 2019, environ 23 400 pièces ont déjà été dépouillées. «L’enjeu et la difficulté de la recherche dont nous parlons n’est pas tant le repérage et la description des édifices, mais plutôt la gestion rigoureuse des très nombreuses sources d’archives (plus de 70 000 pièces étudiées actuellement) et bibliographiques ainsi que leur mise en commun de manière optimale en vue d’effectuer à postériori une mise en valeur digne du patrimoine étudié » informe la Direction du Patrimoine de la Ville qui porte ce dossier. Car en plus d’être un outil décisionnel précieux pour les politiques culturelles, patrimoniales, économiques et touristiques du territoire, l’inventaire général du patrimoine offre une connaissance actualisée et une expertise scientifique sur le patrimoine local. Il constitue également un précieux outil d’accompagnement pour la création d’un futur centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (CIAP).

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right