Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Issy-les-Moulineaux utilise ses eaux usées pour chauffer et refroidir les bâtiments

Territoires
20 janvier 2022

Engagée dans une stratégie ambitieuse de transition énergétique depuis l’adoption du 1er Budget climat français en 2021, la ville montre une fois de plus son engagement fort pour les solutions bas carbone.

« Après l’utilisation de la géothermie au Fort d’Issy et dans l’éco-quartier d’Issy Coeur de Ville, des projets dans l’hydrogène, le projet Issy Energies Vertes démontre que l’on peut agir efficacement pour atteindre la neutralité carbone le plus rapidement possible » affirme André Santini, maire d’Issy-les-Moulineaux. Avec la SPL Seine Ouest Aménagement et les constructeurs de la ZAC Léon Blum, en cours d’aménagement autour de la future gare Issy RER du Grand Paris Express, la ville a retenu Véolia pour la réalisation et l’exploitation d’un réseau de chaleur et de froid couvrant les besoins énergétiques de près de 800 nouveaux logements, dont 46% de logements sociaux. La solution choisie : la valorisation des eaux usées de la ville par récupération de calories sur le collecteur d’eaux usées, « une énergie locale, encore peu valorisée et non sujette à la volatilité des prix des autres énergies » affirme Christophe Nebon, directeur Général de l’activité énergie de Veolia en France. Un appoint est également envisagé qui met à profit le potentiel géothermique du quartier. Il viserait à créer un doublet aqua-thermique pour capter la chaleur de la nappe phréatique située à environ 30 m de profondeur sur la commune, et élargir le périmètre de distribution à 1270 logements au total. Ce projet plus vertueux pour l’environnement devrait faire baisser de 80% les émissions de CO2.

 

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right