Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Inclusion numérique : le Grand Lyon investit 1,4 M€

Territoires
10 juin 2021

Pour accompagner les personnes les plus éloignées du numérique et de ses usages, la Métropole engage un plan d’actions inédit intitulé « Médiation numérique ». En parallèle, elle soutient financièrement de nombreux acteurs oeuvrant en faveur de l’inclusion numérique sur le territoire.

« A l’heure où le numérique est essentiel pour travailler, se cultiver ou se former, près de 13 millions de Français ont des difficultés à s’équiper ou à utiliser les outils informatiques pour accéder aux services numériques du quotidien. Cette inégalité numérique vient s’ajouter aux inégalités de richesses et d’opportunités que la crise a creusées. En tant que chef de file de l’insertion et de la solidarité, la Métropole a la responsabilité de faciliter l’accès effectif au numérique à tous ses habitants» souligne Emeline Baume, vice-présidente à la Métropole de Lyon déléguée à l’Économie, à l’Emploi, au Commerce, au Numérique et à la Commande publique. Le plan « Médiation numérique » de 1,4 M€ voté par les élus de la métropole, lors de la commission permanente du 31 mai 2021, porte à près de 2 millions d’euros son effort en faveur de l’inclusion et de la médiation numérique et répond à trois objectifs : le développement d’actions directes auprès des métropolitaines et métropolitains, le soutien et le développement des actions auprès des professionnels de la médiation numérique et enfin, la formation des agents métropolitains au numérique et à ses enjeux. Pour y parvenir, de nombreuses actions seront mises en oeuvre sur le territoire métropolitain parmi lesquelles le déploiement de 50 conseillers numériques, l’expérimentation du pass numérique, la mise à disposition de kits inclusifs pour les collégiens et les personnes en insertion et d’outils numériques métropolitains inclusifs et responsables pour faciliter l’accès aux droits, la création et l’animation du réseau d’inclusion numérique Rés’IN, le développement de l’offre d’accompagnement du public éloigné en zone dite « blanche », le soutien à la formation et à l’outillage des aidants numériques ou encore l’inclusion numérique des agents métropolitains.

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right