Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Caen la mer veut expérimenter des solutions de logistique durable

Territoires
30 juin 2022
En prévision de la mise en place en 2025 de la réglementation « Zone à Faible Emission » sur son territoire, la Communauté urbaine Caen la mer lance un appel à projets destiné à sélectionner un ou plusieurs opérateurs qui intégreront, en début d’année 2023, un espace dédié à la logistique urbaine sur la presqu’île de Caen.

Si elle est vitale dans son organisation actuelle, la logistique est également responsable de nuisances - congestion, encombrement urbain, pollution atmosphérique, pollution bruit... L’objectif de l’appel à projets lancé par la communauté urbaine Caen la mer : faciliter l’intégration de la logistique dans le fonctionnement de la ville au quotidien et faire émerger des solutions durables. C’est un espace situé à deux kilomètres du centre-ville au sein de la pépinière d’entreprises Norlanda, appartenant à Caen la mer et géré par son agence de développement économique Caen Normandie Développement, qui accueillera un ou plusieurs opérateurs agréés et spécialisés dans la livraison urbaine du dernier kilomètre. Il s’agit d’un atelier d’une surface de 615 m2, dont l’espace pourra être partagé entre plusieurs opérateurs et la surface allouée modulable selon leurs besoins. Les surfaces seront proposées à la location pour une durée maximale de 36 mois. L’aire d’attraction « Caen Normandie », qui compte 470 000 habitants, est classée à la 19ème place des aires d’attraction françaises. Son dynamisme économique, sa qualité de vie et le niveau de ses services de santé, de transport ou encore d’éducation positionnent la ville de Caen à la 6ème place des villes de France où il fait bon vivre et en fait ainsi la 1ère de Normandie.

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right