À Strasbourg, l'Hôtel des Postes devient un « lieu de vie »

Territoires
07 mars 2019

DÉCRYPTAGE. Après 119 années d'activité postale, le lieu historique de la capitale alsacienne accueillera, à l'été 2021, des logements résidentiels, ainsi que des bureaux, une résidence services pour seniors et une brasserie-restaurant.

L'Hôtel des Postes de Strasbourg se refait une beauté. À l'été 2021, le bâtiment de style néogothique, remarquablement conservé construit à la fin du XIXe siècle (1887) sous l'occupation prussienne, accueillera 84 logements résidentiels, des bureaux neufs et réhabilités, une résidence pour seniors et une brasserie-restaurant. À ce projet d'envergure s'adjoindra, la création de surfaces neuves et de stationnements en sous-sol dans la cour centrale.
« Avec un tel projet de valorisation patrimoniale l'ensemble architectural entre aujourd'hui dans une nouvelle ère de son histoire », lance fièrement Jean-Louis Archambault. , le directeur Grands Projets à la direction Est de Bouygues Immobilier.

Après quinze mois d'études et de concertation, c'est au printemps 2019 que les travaux démarreront sur une surface de plus de 11 000 m2. Coordonné par Bouygues Immobilier et la Poste Immo, le projet de réhabilitation est ambitieux. « Nous avons fait le choix de développer une offre mixte pour faire de ce lieu historique une véritable lieu de vie. Un projet qui a séduit l'agglomération de Strasbourg », décrit Arnault Berger, le manager Grands Projets chez Bouygues Immobilier.

UNE RÉSIDENCE AU CENTRE DE STRASBOURG
À l'angle de la rue Malraux et de l'avenue de la Marseillaise, s'intégrera une nouvelle résidence services pour seniors sous la marque Les Jardins d'Arcadie. Deux extensions neuves sur deux niveaux compléteront les espaces existants rénovés à l'intérieur de la cour couverte Malraux. En complément, des services de conciergerie et d'assistance, seront proposés aux résidents: présence 24 heures sur 24, coordination des rendez-vous médicaux, services à la personne… Viendront se greffer également 84 logements, qui se composeront de 62 logements libres, 18 logements en locatif aidés et 20 logements en démembrement. Localisés le long de l'avenue de la Liberté, les logements seront desservis soit par la cage d'escalier monumentale, datant du XIXe siècle, soit par les deux cages d'escalier angulaires. À chaque étage, les voûtes et hauteurs exceptionnelles seront maintenues et les combles rehaussés et exploités. Des fermé, il conservera son emplacement historique, avenue de la Marseillaise. Et dans une nouvelle structure en verre qui sera construite au centre de la grande cour intérieure, se dressera un plateau tertiaire avec ses bureaux et un cluster. « Une brasserie restaurant et un parking souterrain, pour les usagers du bâtiment, viendront compléter cette offre de services », explique enfin Arnault Berger.

UNE NOUVELLE JEUNESSE
Au-delà de cette nouvelle proposition immobilière et de services au centreville, c'est, aussi et surtout, une reconversion du site, inscrit depuis 2017 au Patrimoine mondial de l'UNESCO, qui va permettre de valoriser et d'entretenir ce patrimoine remarquablement bien conservé depuis son origine. Mais avant le lancement des travaux, le bâtiment accueille jusqu'au 3 mars, la première Biennale d'art contemporain de Strasbourg.

Danièle Licata

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right