« À Paris, nous sommes dans une démarche de dialogue avec les opérateurs »

Territoires
03 mai 2019

DÉCRYPTAGE. Christophe Najdovski, adjoint au maire en charge des Transports, de la Voirie, des Déplacements et de l’Espace public, présente les mesures adoptées par la ville de Paris pour réguler l’usage des véhicules en free floating... en attendant un cadre juridique national.

RCL: Quelles ont été les mesures prises par la ville de Paris pour la régulation de l’usage des trottinettes depuis leur apparition sur les trottoirs parisiens ?
Christophe Najdovski: Nous pensons que ces nouvelles mobilités peuvent apporter un plus en termes de déplacements en ville. Il faut les accueillir et les accompagner dans les meilleures conditions possible. Cependant, elles posent aussi des problèmes d’occupation de l’espace public et de sécurité des piétons. Devant un tel déferlement, il est nécessaire de réguler et d’organiser, notamment, le stationnement, mais également la circulation des véhicules.
Nous sommes dans une démarche de dialogue avec les opérateurs avec lesquels nous avons élaboré une charte, en attendant de disposer d’outils réglementaires plus conséquents. Nous allons aussi créer, d’ici quelques mois, des zones de stationnement obligatoire parce que la logique du free floating conduit à un éparpillement des trottinettes préjudiciable pour les collectivités, les piétons et les personnes à mobilité réduite.
Enfin, pour réguler leur nombre et faire contribuer financièrement les opérateurs à la réalisation des emplacements de stationnement, nous avons instauré une redevance d’occupation du domaine public. Elle s’élève à 50 € par véhicule et par an avec une tarification progressive. Pour les opérateurs qui possèdent plus de 3000 trottinettes, il leur en coûtera 65 €par véhicule.

Les vélos en free floating sont-ils également concernés par ces mesures ?
C.N. : Oui, nous avons déjà signé une charte avec les opérateurs de ces vélos, en juin 2018. Et comme nous souhaitons encourager les modes actifs, la marche et le vélo, nous avons adopté une tarification différenciée plus favorable fixée à 20 €par véhicule. À terme, d e s emplacements seront pré- vus pour leur stationnement.

Avez-vous d’ores et déjà  engagé des campagnes de sensibilisation en direction des usagers ?
C.N. : Oui, même si la responsabilité est d’abord celle des opérateurs. La ville de Paris mène déjà des campagnes sur ses supports d’information, notamment numériques. Nous considérons cependant que c’est aux opérateurs d’éduquer les utilisateurs, de leur rappeler les règles d’utilisation, de prudence et de respect des autres usagers.

La ville de Paris a-t-elle des attentes particulières vis-à-vis de la loi d’orientation des mobilités (LOM) ?
C.N. : Pour commencer, il faudrait que les trottinettes aient une existence ju- ridique, et que soit définie la catégorie à laquelle ces véhicules appartiennent. Ceci afin d’en déterminer les règles d’usage. En second lieu, la ville de Paris souhaite que le régime d’autorisation préalable soit de son ressort. Or, dans sa version actuelle, le texte donne cette faculté à la région. Le problème des trottinettes se pose à 98 % à Paris et c’est à cette échelle qu’il faut apporter une réponse.

Ces engins ont-ils un coût pour la ville ?
C.N. : Toute mise à disposition de l’es- pace public coûte de l’argent, puisque l’espace doit être organisé et entretenu. Sans oublier les opérations de verbali- sation et d’enlèvement de véhicules mal garés qui occasionnent des dépenses de la ville. C’est la raison pour laquelle nous avons instauré cette redevance.

Propos recueillis par Blandine Klaas

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right