Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

À Lorient, les déchèteries se mettent au numérique

Territoires
07 juillet 2021

Lorient Agglomération poursuit sa volonté de construire un e-territoire au service des habitants en dématérialisant l’accès à ses déchèteries. Un projet qui s’inscrit pleinement dans son schéma territorial numérique.

Depuis une dizaine d’années, la part des déchets déposés dans les treize déchetteries de l’agglomération ne cesse croître. « Nous estimons la fréquentation de nos déchetteries à environ 1,3 million de passages par an. Pour autant nous n’avons aucune indication précise sur les jours et les horaires les plus fréquentés ou encore sur les types de déchets déposés », affirme Gwenn Le Nay, vice-président de Lorient Agglomération chargé de la gestion et de la valorisation des déchets. D’où cette volonté d’améliorer la connaissance des usages, mais aussi de contrôler les accès, afin de limiter les entrées de personnes extérieures au territoire ou les usages abusifs de certains professionnels. Le dispositif en cours d’installation depuis le mois defévrier devrait changer la donne. Bientôt, tous les usagers seront équipés d’un badge dématérialisé qu’ils sont invités à télécharger sur le site web de l’agglomération. « Vous le présentez devant la borne à l’entrée de la déchèterie et la barrière s’ouvre », précise l’élu. Pour tous ceux qui ne possèdent pas de connexion Internet ou qui rencontrent des difficultés avec l’utilisation des outils numériques, les services de l’agglomération ont prévu la possibilité de commander un badge « physique » par téléphone ou en s’adressant directement à l’accueil de la mairie.

UNE APPLICATION MOBILE

Concrètement, des barrières levantes installées aux entrées des sites permettront de fluidifier le trafic et d’améliorer les conditions d’accueil des habitants. Des capteurs IOT placés sous la chaussée de la zone de stationnement transmettent en temps réel l’état d’occupation des places, via un réseau LoRa connecté, vers une plateforme big data qui informera les usagers sur l’affluence au travers de l’application mobile « Lorient mon Agglo ». Une boucle de comptage valide également la présence des usagers dans les différents espaces de la déchèterie. Un véritable outil d’aide à la décision selon le vice-président « qui permettra d’adapter les jours et horaires d’ouverture en fonction de la demande et de la saisonnalité et aussi d’ajuster les capacités sur chacun des sites. L’infrastructure que nous mettons en place est adaptée aux différents types de capteurs. Elle nous servira pour des projets futurs liés à la gestion de l’eau, l’énergie, l’habitat ou encore les transports. Ce projet est la première réalisation concrète de smartcity. » Les agents de la déchetterie sont eux-aussi sont équipés d’un nouvel outil grâce auquel ils peuvent désormais gérer l’ensemble de leurs tâches depuis un smartphone. La déchetterie de l’île-de-Groix équipée depuis le mois de février 2021 est la première concernée par ces nouvelles modalités d’accès. Le système s’étendra progressivement à tout le territoire de l’agglomération suivant des secteurs géographiques prédéfinis de sorte que tous les habitants bénéficieront du dispositif d’ici début 2022. Ce projet piloté par la DSI en partenariat avec la direction de la gestion et de la valorisation des déchets a reçu le label bronze dans le cadre du concours organisé par le Réseau des Territoires Innovants.

Blandine Klaas

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right