A Dunkerque, nous avons développé des politiques publiques sur chacun des piliers de la ville durable.

Territoires
13 octobre 2022

Récemment labellisée « ville durable et innovante », Dunkerque a une longueur d’avance en matière de transition écologique. « Les enjeux de transition constituent le pilier de l’ensemble de nos politiques publiques. Innovation et expérimentation en sont le fil conducteur » explique, Patrice Vergriete, président de la communauté urbaine et de l’association France Ville durable. Aujourd’hui, il souhaite que l’expertise de son territoire puisse profiter à l’ensemble des collectivités. Rencontre.

Qu'est-ce qu'une ville durable?

Il nous est apparu indispensable, au sein de l’association France Ville durable que je préside, d’en définir les contours que nous avons inscrits dans un manifeste. Sobriété, inclusion, résilience et créativité sont les quatre fondamentaux d’une ville qui prend soin d’elle-même et de ses habitants, des plus fragiles, de ses écosystèmes, de ses infrastructures, de son espace public, de ses entreprises, des territoires environnants… Une ville durable est attentive aux problématiques d'économie circulaire ; c'est une ville pour tous, qui lutte contre l'exclusion sociale, une ville démocratique qui donne à chacun la possibilité de s'exprimer ; une ville capable de s'adapter facilement aux crises et enfin, une ville où le progrès est source d'amélioration de l'environnement et de la lutte contre le dérèglement climatique. Aujourd’hui, le territoire Dunkerquois est considéré comme exemplaire en la matière.

De quelle manière la communauté urbaine de Dunkerque s’adapte-t-elle au changement climatique ?

Nous avons développé des politiques publiques sur chacun des piliers de la ville durable. Pour répondre à l’enjeu de sobriété, nous avons par exemple entrepris de décarboner notre économie en accord avec les grands industriels et la chambre de commerce. Dunkerque, rappelons-le, produit 21% des émissions de CO2 industrielles de France et le numéro un mondial de l’acier et des mines Arcelor Mittal est le principal émetteur de CO2 de l’Hexagone. Le groupe, implanté sur notre territoire envisage la transformation de son process de production en remplaçant le charbon par l'hydrogène dans quelques années ; d'où la nécessité pour la collectivité de produire une électricité décarbonée pour ensuite produire de l'hydrogène vert et contribuer à rendre la sidérurgie plus propre. L’objectif: moins 30% en 2030 et la neutralité carbone en 2050. En matière d'inclusion, Dunkerque est devenue en septembre 2018 la plus grande agglomération en Europe à disposer d’un transport public gratuit pour tous. L’impact environnemental est très positif en termes de sobriété et de consommation de carburant pour les usagers qui délaissent leur voiture au profit du bus pour se déplacer. Quant à l’impact social, il est extraordinaire puisqu’un tiers des nouveaux usagers n'avait pas forcément les moyens de se déplacer auparavant. L'inclusion se traite par des politiques publiques qui visent à donner à tous les habitants le droit à la ville. Pour que Dunkerque soit plus résiliente, nous avons désormais au sein de nos services une personne chargée de passer en revue l’ensemble des politiques publiques de la communauté urbaine afin d’anticiper les menaces et améliorer son adaptation aux situations de crise. Pour la créativité, nous encourageons fortement la création d'entreprise.

Quels sont les bénéfices liés à la transition environnementale?

Souvent, la transition écologique est perçue comme une contrainte qui occulte tous les aspects positifs de la démarche. Pour donner envie aux populations de la mettre en pratique, nous utilisons à Dunkerque les leviers du pouvoir d’achat, de la santé et de la qualité de vie, des éléments positifs pour motiver la population à basculer. En introduisant la gratuité des transports, nous avons démontré qu’il était possible d’adopter un comportement plus écologique, sans contrainte, tout en gagnant du pouvoir d’achat. Pour amener les habitants à mieux isoler leur logement, nous avons mis en place le programme baptisé éco-gagnant, soit un système très incitatif de diagnostic et d’accompagnement gratuits avec à la clé une diminution de leur facture d’énergie.

Pourquoi est-ce un enjeu majeur dans les villes ?

Les villes, quelle que soit leur taille, concentrent la plupart des enjeux sociaux, économiques et environnementaux. C’est bien la raison pour laquelle elles sont fortement mobilisées sur ces questions. Les villes sont à la fois au cœur des problèmes mais aussi au cœur des solutions en adaptant les plans d’urbanisation, en favorisant les transports en commun ou encore en rendant les bâtiments moins énergivores. Souvent, les élus ont besoin d’être accompagnés techniquement pour mettre en œuvre ces transitions qui pour certaines requièrent des connaissances pointues. A travers les formations qu’elle propose, l’association France ville durable veille à la montée en compétence des agents dans les services des villes pour soutenir de telles politiques publiques.

La transition écologique a un coût. Quid des aides financières ?

L’Etat propose des aides financières à travers l’ademe et les crédits relatifs à la politique de la ville pour accompagner les collectivités locales dans l’accélération de la transition écologique. A Dunkerque, nous avons bénéficié du plan France 2030 pour la décarbonation de notre économie. Cependant, les montants octroyés ne sont pas à la hauteur des enjeux. Pour la seule rénovation énergétique de l’ensemble de nos bâtiments publics, à savoir les mairies, les églises, les écoles, les gymnases, etc. il faudrait prévoir un plan  d'investissement sur quarante ans environ. Or, il y a urgence selon les experts du GIEC. Il est vrai que la question de l'accompagnement financier des collectivités locales au regard de l'enjeu énorme de lutte contre le dérèglement climatique n'a pas encore trouvé la martingale. Nous connaissons le chemin pour y arriver mais comment allons-nous réunir de tels montants? En attendant, si nous parvenons à convaincre tous les sceptiques, ce sera déjà une bonne chose de faite.

Propos recueillis par Blandine Klaas

 

 

 

 

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right