Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

72 nouveaux projets de relocalisation soutenus France Relance

Territoires
17 février 2022

Dans le cadre de l’appel à projets dit « (Re)localisations dans les secteurs critiques » doté d’une enveloppe totale de 850 millions d’euros, consacré à la relocalisation des projets dans cinq secteurs critiques, 72 nouveaux projets seront accompagnés.

Bruno Lemaire, ministre de l’économie a dévoilé 72 nouveaux lauréats de l’appel à projets « (Re)localisations » dont l’objectif est de soutenir les investissements stratégiques dans les secteurs critiques. Ces projets totalisent plus de 538 millions d’euros d’investissements industriels, soutenus à hauteur de 122 millions d’euros par l’Etat. Lancé le 31 août 2020, cet appel à projets visait cinq secteurs industriels critiques : la santé, l’agroalimentaire, l’électronique, les télécommunications (5G) et les secteurs fournissant des intrants essentiels à l’industrie. De manière générale, l’appel à projets cofinance des projets industriels sur le territoire français qui permettent de répondre à des failles de marchés et qui n’auraient pas pu voir le jour sans subventions. Doté d’une enveloppe initiale de 600 millions d’euros sur deux ans, le dispositif a été abondé (par redéploiement au sein de l’enveloppe de 100 Mds€ de France Relance) pour atteindre 850 millions d’euros. A ce jour, il a permis de soutenir 477 projets lauréats, dont 311 portés par des PME. Ils représentent au total 3,2 milliards d’euros d’investissements industriels.

 

Les chiffres clés de l’appel à projets « (Re)localisations dans les secteurs critiques »

 Santé : 128 projets lauréats, soutenus à hauteur de 158 millions d’euros pour 561 millions d’euros d’investissements productifs.

Agroalimentaire : 97 projets lauréats, soutenus à hauteur de 132 millions d’euros pour 602 millions d’euros d’investissements productifs.

Electronique : 107 projets lauréats, soutenus à hauteur de 141 millions d’euros pour 463 millions d’euros d’investissements productifs.

Intrants essentiels à l’industrie : 120 projets lauréats, soutenus à hauteur de 317 millions d’euros pour 1 305 millions d’euros d’investissements productifs.

Télécommunications-5G : 25 projets lauréats, soutenus à hauteur de 98 millions d’euros pour 294 millions d’euros d’investissements productifs.

 

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right