Un appel à projets pour pérenniser les coronapistes

C’est pour soutenir les maîtres d’ouvrage dans leurs projets de pérennisation des pistes cyclables de transition, de réalisation d’itinéraires cyclables sécurisés et de résorption de discontinuités d’itinéraires, que le ministre délégué chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a lancé un nouvel appel à projets du fonds mobilités actives. Avec un taux de subvention pouvant atteindre 60%, il doit permettre d’intensifier la réalisation d’aménagements cyclables identifiés comme nécessaires dans des secteurs à enjeu et coûteux du fait de leur ampleur. Un coup de pouce donc pour de nombreuses collectivités qui ont adapté leur territoire au déconfinement en installant des pistes cyclables de transition comme mesure de distanciation physique à l’heure ou le virus circule toujours. 500 km de pistes de transition ont été recensés à l’heure actuelle, avec des mises en service qui se poursuivront pendant l’été.

Une piste cyclable solaire en Seine-Saint-Denis

Les usagers de la piste cyclable du canal de l’Ourcq, à Bobigny en Seine-Saint-Denis, pourront désormais circuler en toute sécurité. Cet axe structurant pour les trajets domicile-travail à bicyclette, et désormais itinéraire majeur de vélo-tourisme avec l'inauguration de l'Eurovéloroute 3 en juin 2019, vient d’être équipé de dalles photovoltaïques directement intégrées à la piste cyclable, disposées sur une quinzaine de mètres de long et une surface de 50 mètres carrés. la piste solaire permet ainsi d’éclairer, de jour comme de nuit, un tronçon auparavant très sombre. Au-delà de son aspect pratique, l’expérimentation mise en place par le Département de Seine-Saint- Denis répond également à des enjeux environnementaux, en limitant la consommation d’énergie mais aussi en réinjectant dans le réseau Enedis l’éventuel surplus d’électricité, stocké dans des batteries. 240 jours après la mise en service de la piste, l'énergie produite équivalait à la consommation d'un ménage pendant 440 jours.