Quel coût pour les politiques vélo ?

Coûts d’une piste cyclable, de la création d’un service de location de vélos en libre-service, d’aménagements cyclables de transition, d’une étude de trafic, d’une fête du vélo, d’un marquage au sol… Le Club des villes et territoires cyclables publie son Guide des coûts des politiques vélo. Un outil qui répond aux questionnements des élus et techniciens territoriaux désireux de mettre en place un plan vélo. Car Les outils législatifs et règlementaires ne suffisent pas à la mise en place d’une politique cyclable dans les territoires. En effet, l’instauration d’un système vélo suppose un projet d’ensemble, dont toutes les dimensions doivent être budgétées. « Avec ce guide, notre Club veut aider les acteurs des politiques cyclables, faciliter leurs arbitrages politiques et les mises en oeuvre opérationnelles. La mise en commun des compétences et expériences des territoires est l’objet du Club des villes et territoires cyclables depuis sa création voici plus de 30 ans, lorsque dix communes décidèrent de bâtir un réseau de villes cyclables ; une voie désormais empruntée par des collectivités de plus en plus nombreuses, nos adhérents représentant plus de 2200 territoires aujourd’hui », souligne Pierre Serne, Président du Club des villes et territoires cyclables. Le guide a été conçu et réalisé avec le soutien et la collaboration de l‘Ademe, du Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema) et de 31 territoires -villes, intercommunalités, départements, régions- adhérents du Club des villes et territoires cyclables.

Les aménagements cyclables de transition sont massivement pérénnisés

C’est la conclusion du deuxième volet de l’enquête sur la mise en place, la pérennisation ou l’abandon des aménagements cyclables de transition menée par le Club des villes et territoires cyclables entre fin août et mi-septembre, réalisée avec le groupement d’expert Solcy auprès de 137 collectivités. Ainsi, plus de 70 collectivités ont mis en place des aménagements de transition en France, sur cette période, soit 14% de plus que lors de la première enquête réalisée en juin 2020. Selon l’étude, près de 80% des collectivités envisagent de pérenniser au moins une partie de ces aménagements de transition. Plus de 90% d’entre elles plébiscitent la méthode dite d’urbanisme tactique pour l’installation de futurs aménagements cyclables. Quant aux 69% de collectivités dont le projet est encore au stade de l’étude, elles restent optimistes sur le potentiel d’aboutissement. « Dans leur grande majorité, les collectivités confirment l’accélération des politiques cyclables entre juin et septembre 2020 » se félicite le Club qui suit l'évolution de ces aménagements de transition pour accompagner au mieux les collectivités et soutenir la pérennisation de cette dynamique qu’il juge prometteuse.