150 M€ de crédits dans le domaine de l’eau et l’assainissement

La Caisse d’Epargne s’est vue attribuer de la part de la Banque européenne d’investissement (BEI) une enveloppe de 150 millions d’euros destinée à financer au moins 300 millions d’euros de projets dans le domaine de l’eau et de l’assainissement. Cette enveloppe porte sur des investissements publics et privés dont le montant est compris entre un million et 50 millions d’euros, sur l’ensemble du territoire français (Métropole, Corse et DOM). Pour bénéficier de l’enveloppe de financement, les projets dans le secteur de l’assainissement concernent par exemple la construction ou la mise aux normes des stations d’épuration ; l’extension ou la réhabilitation de réseaux de collecte, collecteurs et stations de pompages ; le traitement et la valorisation de boues d’épuration ; la production d’énergies renouvelables. Dans le secteur de l’eau potable sont finançables des projets tels que la construction ou la mise aux normes des stations de traitement des eaux ; l’extension ou la réhabilitation de réseaux de distribution d’eau, de conduites d’adduction et de stations de pompage ; la réduction des fuites dans les réseaux ; la protection des captages ; le développement de ressources alternatives et de secours ; la production d’énergies renouvelables, etc. De la même manière, le domaine de la biodiversité pourra faire l’objet de financement comme pour la restauration de cours d’eau ou la lutte contre la pollution diffuse. Enfin les financements concerneront également le domaine de la lutte contre les inondations et l’érosion côtière: la construction et la réhabilitation de digues et d’autres ouvrages et aménagements de protection, y compris de protection côtière.

Numairic, la première solution digitale de crédit à destination des collectivités locales

Avec ce nouveau service de la Caisse d’Epargne, lancé en avant-première le 11 juin dans trois Caisses régionales ( Bretagne Pays de Loire, Loire-Centre et Languedoc-Roussillon) les collectivités pourront effectuer leurs demandes de financement 24h/24 et 7j/7, directement en ligne et obtenir immédiatement la proposition de crédit. Ainsi, moins de cinq minutes auront suffi à Marie-Cécile Gessant, maire de Sautron (8000 habitants, Loire-Atlantique), pour effectuer la première demande de financement. « Ce nouvel outil simple et efficace va révolutionner la vie des élus en allégeant leur charge de travail » a-t-elle déclaré. Une aubaine également pour les élus de communes rurales quelquefois éloignées de plusieurs dizaines de kilomètres d’une agence bancaire. « Avec Numairic, nous souhaitons simplifier la démarche, accélérer les prises de décision et faciliter le quotidien de tous les élus, en particulier ceux des petites communes » estime Fabrice Gourgeonnet, directeur du développement Caisse d’Epargne. En France, les communes de moins de 5000 habitants représentent près de 95% de l’ensemble des collectivités. En 2017, elles représentaient 39,5% du total des dépenses d’investissement des communes.