Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte
La reconquête de la souveraineté alimentaire, une priorité nationale selon Christiane Lambert, présidente de la FNSEA
Publié le 16 juin 2022 
Dans un contexte de guerre en Ukraine, Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, martèle qu’il faut concilier, à égalité d’enjeux, climat et production pour assurer la souveraineté alimentaire, une priorité nationale, tout en reconnaissant que les transitions du secteur agricole s’imposent pour y par venir. Rencontre avec la première femme élue présidente du syndicat. RCL […]
Salon international de l’agriculture : 391 éleveurs s’engagent dans le label bas-carbone
Publié le 28 février 2020 
Cet outil innovant créé par le Ministère de la transition écologique et solidaire en lien avec l’institut de l’économie pour le climat (I4CE) et de nombreux partenaires scientifiques et professionnels est un nouvel instrument opérationnel de lutte contre le changement climatique proposé aux agriculteurs. Ces derniers, grâce à des pratiques culturales adaptées, contribuent en effet […]
La ville de Vannes lance sa régie de maraîchage bio
Publié le 04 avril 2019 
La municipalité instaure sa propre régie de production maraîchère bio à destination des crèches municipales où sont préparés quotidiennement 340 repas. Des légumes et des fruits de saison seront ainsi produits sur un espace horticole communal d'un hectare sur le site du Pérenno. La faisabilité technique du projet a été vérifiée par le Groupement des […]
Les collectivités locales accélérateurs du bio ?
Publié le 13 février 2019 
« Alors que les politiques publiques visent 15 % de surfaces en bio et 20 % de produits bio en restauration collective d'ici 2022, les occasions se multiplient pour les collectivités locales de s'intéresser à la question agricole et alimentaire ». C’est l’avis de la Fédération Nationale d'Agriculture Biologique (FNAB) qui vient de publier deux documents pour appuyer […]

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right