Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Yvelines : Pierre Bédier élu Président du Conseil général

Non classé
13 avril 2014

L'Assemblée départementale des Yvelines (78) a élu Pierre Bédier à la présidence du Conseil général, poste qu'il avait déjà occupé de 2005 à 2009. Agé de 56 ans, il remplace Alain Schmitz qui avait annoncé sa décision de démissionner il y a 10 jours. Candidat du groupe "Ensemble pour les Yvelines", Pierre Bédier a obtenu 26 voix, contre 9 voix à André Sylvestre, candidat du groupe des Elus de gauche, 1 nul, 1 blanc et 2 absents. Dans son discours d'investiture, le nouveau Président du Conseil général a indiqué sa première priorité : « La défense de l'Institution Départementale, cette institution qu'un Premier ministre fraîchement nommé veut supprimer en 2021 ! » Il a également déclaré que "les Yvelines sont le premier département industriel de la région parisienne, et un des tous premiers de France, en particulier pour son industrie automobile. Notre département, accompagnera, avec les moyens qui sont les siens, bien moindres que ceux de l’Etat, la nécessaire mutation de cette industrie, en particulier son changement de dimension qu’implique la numérisation croissante, qui nous fait passer d’un besoin de transport à un monde de mobilité."

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right