Un rapport du Sénat demande que les collectivités soient plus associées à l'accueil de la petite enfance

Non classé
16 juillet 2014

La sénatrice du Haut-Rhin, Patricia Schillinger, a signé un rapport sur les collectivités territoriales et la petite enfance adopté le 8 juillet dernier par la délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation du Sénat. En substance, la sénatrice demande que les collectivités locales soient mieux associées à la mise en œuvre de la politique d’accueil de la petite enfance et ne pas être reléguées au simple rang de maîtres d’œuvre. L'objectif de ce rapport était de revenir sur les « responsabilités que les collectivités assument pour soutenir les familles souhaitant faire garder leurs enfants en bas âge ». 63 % des établissements d’accueil du jeune enfant (EAJE) sont gérés par une commune ou une intercommunalité estime l'Association des maires de France (AMF). Le rapport revient également sur « la pesanteur croissante de la réglementation technique et financière imposée par les caisses d’allocations familiales (CAF) » qui complexifie le fonctionnement et le coût des crèches, halte-garderies et autres micro-crèches. Le rapport propose donc cinq recommandations pour clarifier les « responsabilités, notamment financières » telles que « mieux associer des élus locaux à la mise en œuvre de la politique d'accueil de la petite enfance » ou encore « décentraliser le plus possible l'offre d'accueil », tout en laissant une grande liberté au maire dans ce domaine.

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right