Savoie : Montmélian primée pour sa politique solaire

Non classé
25 novembre 2014

Très dynamique sur le plan économique, Montmélian, ville moderne et solidaire vient de remporter le Prix Solaire 2014 de l’Agence Internationale de l’Énergie. Cette reconnaissance internationale récompense plus de 30 ans d’action locale pour développer systématiquement le recours à la chaleur solaire dans la commune. Pour l’Agence, « le Prix 2014 distingue une ville qui mène une politique remarquable et une incroyable expérience depuis plus de 30 ans dans le domaine du solaire thermique. » « Cette politique locale pour la chaleur solaire primée au niveau mondial, doit encourager les maires et les élus locaux français. La transition énergétique concrète pour sa ville, c’est décider aujourd’hui de valoriser les calories solaires locales plutôt que l’énergie fossile importée » a déclaré Richard Loyen, délégué général d’Énerplan, le syndicat des professionnels de l’énergie solaire.
La députée-maire de Montmélian depuis 2008, Béatrice Santais, le confirme : « Montmélian a été récompensée pour la longévité et l’ancienneté de son engagement. Tout a commencé en 1983, il y a plus de 30 ans, ce qui fait de Montmélian une ville pionnière dans ce domaine ».
Démarrée sous l’impulsion de Roger Rinchet, ancien sénateur-maire de la ville de 1973 à 2008, avec la solarisation de la piscine en 1984 puis de l’hôpital en 1991, la politique solaire de cette commune de moins de 4 000 habitants est aujourd’hui poursuivie par l’actuelle députée-maire.
Reconnue en France et en Europe comme une collectivité référente dans le domaine du développement durable, Montmélian est aujourd’hui considérée comme un véritable laboratoire de l’énergie solaire.
« Très vite, les résultats ont été durablement bons. Dès la première année, nous avons gagné 75 % sur notre facture énergétique. Nos investissements dans les équipements solaires ont été amortis rapidement. Dans les années 80, nous avons pu bénéficier d’aides intéressantes, provenant de l’État mais aussi de l’Europe, des aides à l’investissement qui permettaient d’avoir, plus qu’aujourd’hui encore, des temps de retour sur investissement particulièrement courts. L’adhésion du conseil municipal et de la population n’ont posé aucun problème » ajoute Mme Santais.
Chaque projet de bâtiment public comporte systématiquement une étude de faisabilité solaire, ce qui a permis de porter à presque 1500 m2 la surface de capteurs solaires thermiques installée, dont 56 % sur des bâtiments municipaux. Grâce à ses équipements solaires, Montmélian évite le rejet de 210 tonnes de gaz à effet de serre et réalise 27 000 € d’économies par an, sur la facture de gaz pour la piscine municipale, le centre sportif nautique et le stade Albert Serraz.
L’Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) a également été équipé d’un grand toit solaire pour la fourniture d’eau chaude sanitaire. La municipalité a également su convaincre l’Opac de la Savoie, propriétaire de près de la moitié des logements sur Montmélian, d’installer des planchers solaires et des équipements pour la production d’eau chaude sanitaire solaire dans tous les logements neufs. Ceci afin de réduire la facture énergétique des occupants.
Concernant l’avenir, la ville développe pour 2018 le nouveau quartier solaire « Triangle Sud », avec l’objectif de couvrir 50 % des besoins en énergie primaire par les énergies renouvelables et particulièrement le solaire, en s’appuyant sur un réseau de chaleur novateur destiné à répondre à 80 % de la demande thermique des 1 000 nouveaux logements.
« C’est un secteur de la ville d’une vingtaine d’hectares pour lequel nous avons choisi une orientation d’aménagement très spécialisée sur la question énergétique. Dans ce secteur sud, nous prévoyons la réalisation d’un écoquartier solaire, un quartier dans lequel les habitants pourraient répondre à leurs besoins énergétiques à 80 % avec le solaire thermique. Cette exigence a obligé l’équipe pluridisciplinaire en charge du projet à travailler prioritairement sur la dimension technique pour bien cerner les exigences de surface de capteurs solaires pour atteindre ce taux de couverture. Ce projet a valu à la ville le grand prix européen d’urbanisme en mai dernier à Bruxelles. Pour un tel projet, la question énergétique doit être traitée en amont de la question urbanistique » conclut Béatrice Santais.

Montmélian

Ville de 4165 habitants, Montmélian est la capitale de la Combe de Savoie, située au sein du territoire Coeur de Savoie qui regroupe 43 communes et 34 000 habitants, à 300 m d’altitude. Située à 15 km de Chambéry et à 50 km de Grenoble, au carrefour des vallées de la Maurienne et de la Tarentaise, du Grésivaudan et de la Cluse de Chambéry, la ville occupe une position centrale sur l’axe Chambéry-Grenoble. Championne de France de l’énergie solaire durant de nombreuses années, elle est l’une des quatre premières collectivités locales de France à s’être vue attribuer en décembre 2007 le label européen Cit’ergie eea (european energy award) pour l’exemplarité de sa politique « Énergie-climat », un label renouvelé en 2012. La ville de Montmélian a par ailleurs reçu le Grand prix européen de l’urbanisme délivré par le Conseil européen des urbanistes le 5 mai 2014 pour son projet d’urbanisation du Triangle Sud.

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right