Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Salons professionnels : rencontrer les dernières technologies

Non classé
30 novembre 2013

Pour disposer de la meilleure vue sur le marché, rien de tel qu’un salon professionnel. Les années impaires, le salon APS (alarme, protection, sécurité) ouvre ses portes à Paris. Lors de son édition de septembre dernier, les visiteurs ont pu découvrir la montée en puissance des caméras fonctionnant sur réseau Internet et les avancées des logiciels de reconnaissance d’attitude. Certains permettent de repérer, dans un groupe, un individu au comportement différent (démarche non rectiligne, à reculons…). D’autres reconnaissent les colis suspects. Les systèmes de vidéoprotection sont désormais interopérables avec des détecteurs qui déclenchent des alarmes, analysent les images… Une bonne avancée pour la prévention des inondations et des incendies. La détection de visages avance mais n’est pas encore au point. Par contre, des outils permettent de suivre une personne dans la foule dans la perdre de vue lors de ses déplacements.

Les années paires, Expoprotection dévoile également une batterie de solutions. La prochaine édition aura lieu du 4 au 6 novembre 2014.

Milipol, le salon mondial de la sécurité intérieure des États organisait sa 18e édition en novembre dernier. La manifestation s’adresse surtout aux gouvernements du monde entier. Ses exposants intéressent également les collectivités locales avec leur débauche de technologies nouvelles. Cette année, la manifestation présidée par le préfet Rémi Thau, développait un espace spécifique dédié aux risques majeurs, qu’ils soient technologiques, naturels ou autres.

Au pays de James Bond, l’IFSEC réunit, depuis plus de 40 ans, les fournisseurs des dernières technologies. Londres accueillera la prochaine édition en juin prochain.

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right