Réforme territoriale : les capitales régionales se positionnent

Non classé
09 décembre 2014

Benoist Apparu, ancien ministre et actuel maire de Châlons-en-Champagne, a lancé un appel à la mobilisation auprès des capitales régionales appelées à perdre leur statut. Avec un nombre de région réduit à 13 contre 22 précédemment, cela signifie que 9 capitales régionales vont perdre leur statut. Et tous les effectifs des conseils généraux, services déconcentrés ou encore les sièges régionaux des organismes parapublics. Benoist Apparu a donc convaincu, aux côtés de deux associations d'élus, plusieurs villes telles que Metz, Besançon, Limoges et Amiens de revendiquer un équilibre sur leur territoire. «  Nous souhaitons collecter des données sur le nombre de fonctionnaires concernés dans chaque capitale, préconiser des réorganisations et rencontrer les deux préfets qui viennent d’être nommés par Thierry Mandon sur la mission de réorganisation de l’Etat  », a expliqué Benoist Apparu.

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right