Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Reforme territoriale : quel sort pour l'action sociale ?

Non classé
18 juin 2014

A l’occasion de la réforme territoriale, l’Observatoire national de l’action sociale (Odas) revient sur le bilan de l’action des départements. A la suite de la mise en œuvre de la décentralisation, les départements ont reçu la responsabilité de trois domaines importants de la solidarité : l’exclusion des personnes précarisées par une perte d’emploi, le soutien aux personnes dépendantes ou handicapées et la protection de l’enfance. Or, avec la réforme territoriale prévoyant la suppression des départements, "de nombreuses interrogations s'ouvre sur l’avenir des politiques sociales dans notre pays" s'interroge l'Observatoire. La dernière étude publiée par l'Odas révèle un bilan en termes d'action sociale des départements plutôt positif. "En trente ans, ils ont multiplié par trois l’effort financier en direction de ces publics en développant une offre de services diversifiée, une relation au public personnalisée et un lien étroit avec les problématiques locales propres à chaque territoire. Ils ont par ailleurs acquis une réelle maîtrise de la gestion de ces politiques" précise l'Odas. L'organisation évoque toutefois "une impasse" dans laquelle se trouve les départements face au poids de plus en plus importants du RSA sur leurs ressources. "L’Etat compense de moins en moins (71,3% en 2013 contre 79,7 % en 2012 et 92,2% en 2004) les dépenses engendrées par cette allocation qui ont augmentées de 9,8 % pour la seule année 2013" avance l'Odas. Un mécanisme qui pourrait avoir des effets très négatifs sur des pans entiers de l’action sociale puisque les départements pourraient se voir dans l’obligation de renoncer à un certain nombre de dépenses préventives, car non obligatoires. L'organisation pose aujourd'hui la question de savoir quelle collectivité récupérera l'action sociale dans son champs de compétence ? "La majorité des villes et intercommunalités semblent réticentes à l’idée de récupérer ces prérogatives. Quant aux Régions, leur confier le social laisse craindre un futur déficit de proximité, pourtant essentiel en la matière. Sans oublier que pour construire une administration, il faut de nombreuses années. Est-ce alors pertinent d’opérer un tel changement en pleine période de crise économique et sociale ?" demande l'Odas qui ajoute : "Cinq millions de personnes sont aujourd’hui concernées par les politiques sociales." Il faut que "l’on fasse dorénavant prévaloir une réorganisation des pouvoirs publics tenant compte de la diversité des besoins et de l’expérience des collectivités déjà en place et réformer avec le souci de ne pas apporter les mêmes réponses selon la nature des territoires, selon les compétences, et après avoir effectué un bilan des trente dernières années" conclut l'Odas.

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right