Réforme des rythmes scolaires : les maires devront attendre pour y renoncer

Non classé
23 mai 2017

Lors d'une interview accordée à BFM TV, le nouveau ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a abordé les principaux chantiers auxquels il compte s'atteler. Le ministre est ainsi revenu sur la réforme des rythmes scolaires. Celui-ci a annoncé que l'engagement pris par Emmanuel Macron lors de sa campagne présidentielle, à savoir la possibilité pour les maires de ne pas appliquer la semaine de 4,5 jours, ne pourrait être appliqué qu'à partir de 2018. Autrement dit, les maires réfractaires devront tout de même l'appliquer à la rentrée 2017. Le maire ne devrait pas non plus avoir une totale liberté sur ce sujet. Jean-Michel Blanquer a, en effet, déclaré : « In fine, il faudra un arbitrage de la part du responsable de l’Éducation nationale, c’est-à-dire localement de l’inspecteur d’académie. Il faut garder cela, car c’est ce qui garantit l’intérêt de l’enfant. »

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right