Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Pourquoi l’éolien est-il trois fois plus cher que l’électricité classique ?

Non classé
31 mai 2012

Le quota de renouvelable augmente chaque année. Du coup, cela augmente aussi la demande de Certificats Verts (CV) à acheter. Mécaniquement cela provoque une pénurie desdits CV sur le marché. Du coup, par le simple effet de la loi de l’offre et de la demande, le prix du CV, remboursé au minimum à 65 €/MWh, se rapproche du prix de l’amende (100 €/MWh) quand un fournisseur ne trouve pas assez de CV sur le marché pour les présenter. Résultat : le prix moyen actuel est de 90 €/MWH et se rapproche de 100 €/MWh ! Les fournisseurs traditionnels n’ont pas d’autre choix que d’augmenter leurs prix pour équilibrer leur budget, grevé par ces achats de CV. Tous les prix augmentent. Et simultanément. Même si en apparence le marché est concurrentiel. Comme toujours, la « victime » est en bout de chaîne : il s’agit du consommateur qui le verra sur sa facture. Les faits sont là : le quota de renouvelable a permis de faire passer le prix des CV de 65 € à 100 € sans que le consommateur ne se rende compte de la raison objective qui fait augmenter le prix de l’électricité. En résumé, les procédures pour augmenter le prix des CV sont assez simples. L’ajout des CV au prix de génération de l’électricité (par exemple de 40 €/MWh pour le nucléaire) fait passer ce coût à 105 €/MWh, puis à 140 €/MWh. Les variations sont alors faciles à calculer : il s’agitlà d’une augmentation variant de [105/40=] 2,6 fois à [140/40=] 3,5 fois !

Avec cette mécanique infernale, l’énergie augmente beaucoup et devient jusqu’à 3 fois plus chère ! On comprend dès lors la réaction des autres fournisseurs d’électricité : quand l’éolien produit 15% de l’électricité, le coût global augmente de [15% x 3 + 85% -1=] 30%. CQFD !

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right