Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Pollution lumineuse, les villes toujours trop éclairées?

Non classé
30 avril 2012

A voir le nombre de participants augmenter chaque année au concours villes et villages étoilés, la pollution lumineuse est un sujet dont se préoccupent toujours plus de communes en France. Ce concours prolonge les différentes actions que conduit l’association tout au long de l’année auprès des communes. Il ouvre la voie pour s’engager dans une démarche d’amélioration continue, récompensée par un label comportant de 1 à 5 étoiles, par des diplômes remis en janvier 2012 à tous les maires lauréats et la capacité à poser un panneau aux entrées de la commune « ville étoilée » ou « village étoilé ».

Afin de renforcer la dimension pédagogique de ce concours, l’ANPCEN adresse à chaque commune un courrier personnalisé pour lui annoncer le score qu’elle a obtenu et lui indiquer les axes de progrès envisageables pour renforcer la qualité de la nuit sur son territoire. Pour ce faire, des étiquettes environnementales originales proposées par l’ANPCEN situent la consommation, l’orientation des sources lumineuses, la puissance lumineuse installée, la colorimétrie des lampes afin de limiter au maximum les effets de pollution lumineuse.

Pour faire prendre conscience de la pollution lumineuse et de ses conséquences sur l’environnement, l’opération «Le Jour de la Nuit» a pour objectif de sensibiliser aux conséquences de la pollution lumineuse et de renouer un lien avec la nuit. Depuis quelques années, la nuit est en effet confrontée à la montée d’une pollution lumineuse issue d’une généralisation de l’éclairage artificiel, qui engendre un gaspillage d’énergie important, trouble les écosystèmes et fait disparaître le ciel étoilé.

Le Jour de la Nuit permet de faire découvrir la biodiversité nocturne et de retrouver le plaisir d’observer les étoiles pour attirer l’attention sur ces enjeux. En participant à cette grande action festive et participative, les différents acteurs, collectivités locales, associations, gestionnaires d’espaces naturels et citoyens, s’impliquent dans une grande marche vers la préservation de la nuit, de la biodiversité, du climat et de l’environnement. En parallèle, de nombreuses villes éteindront symboliquement tout ou partie de leur éclairage public pour permettre l’observation du ciel étoilé et montrer leur volonté de préserver l’environnement nocturne.

www.jourdelanuit.fr
www.anpcen.fr

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right