Pluie d’étoiles sur la Côte-d’Or

Non classé
30 avril 2013

Jacques Jacquenet, Président du Syndicat Intercommunal d’énergies de Côte-d’Or (SICECO), et Eric Chariot, Correspondant de l’Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturne (ANPCEN) en Côte-d’Or et Président de la Société Astronomique de Bourgogne (SAB), ont remis les prix du Concours Villes et Villages étoilés à 22 des communes adhérentes au SICECO sur les 23 de Côted’Or primées en 2012.

**** Baubigny - Cheuge - Curley - Fussey - Segrois *** Corcelles-les-Citeaux - Lacour d’Arcenay - Magny-les-Aubigny - Poncey-les-Athée - Trugny ** Chamblanc - Fénay - Labergement-les- Seurre - Reulle-Vergy *Alise-Sainte-Reine - Baigneux-les-Juifs - Belleneuve - Brochon - Flammerans - Lanthes - Noiron-sous-Gevrey - Saint Philibert

Encourager et valoriser les actions des communes en faveur de la protection de l’environnement nocturne et du ciel étoilé. Depuis son lancement en 2009 par l’Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturne (ANPCEN), le concours « Villes et Villages étoilés » encourage les actions des communes en faveur de la protection de l’environnement nocturne et du ciel étoilé. Il favorise l’amélioration du cadre de vie tout en s’inscrivant dans une politique de développement durable alliant économie d’énergie et sauvegarde de la biodiversité des espèces nocturnes.

Pour cette quatrième édition du concours, 216 communes représentant 400000 habitants dans 60 départements, ont été labellisées au niveau national, contre 88 l’an dernier. En Côte-d’Or, 23 communes sont primées, dont 22 sont adhérentes au SICECO.

N’oublions pas de mentionner les communes qui n’étaient pas passées à l’éclairage public permanent. Avant 2009, il y avait environ 250 communes qui pratiquaient déjà la coupure nocturne, avant même que cette pratique ne se démocratise en raison des économies d’énergie et de la réduction des nuisances lumineuses qu’elle engendre. Aujourd’hui, on recense 322 communes qui coupent leur éclairage public la nuit, généralement entre 23 heures et 5 heures du matin, soit une vingtaine de plus chaque année.

Un label qui récompense un éclairage public maîtrisé
Les communes engagées dans la voie d’un éclairage plus respectueux des hommes et de l’environnement sont récompensées par un label comportant de 1 à 5 étoiles et valable désormais 4 ans (au lieu de 2 ans précédemment). Son attribution dépend de critères portant sur les installations et l’organisation de l’éclairage public, l’aménagement des sources lumineuses dans l’espace et leur temps de fonctionnement. L’ANPCEN souhaite ainsi favoriser la maîtrise des consommations énergétiques, la pratique ou le développement de l’extinction complète ou partielle en cours de nuit, l’optimisation de la direction des émissions de lumières pour en limiter l’impact, l’utilisation de l’éclairage passif, l’absence de mise en lumière du patrimoine naturel et bâti et la suppression des lampes à lumière blanche néfastes pour l’environnement.

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right