Perpignan : L’Université réinvestit le centre-ville

Non classé
10 juillet 2017

 

L’Université de Perpignan Via Domitia (UPVD) retrouve sa place en centre-ville, comme c’était déjà le cas il y a plus de deux siècles. Une première étape vers la revitalisation du centre-ville.

La réimplantation de l’Université en cœur de ville est l’un des axes forts du projet municipal. L’ambition poursuivie par la ville est de renouer avec ses racines universitaires historiques à travers la réalisation et la réhabilitation d’un espace jadis habité par le savoir. Le projet bâti de concert avec l’UPVD a permis de lier les intérêts de la ville à voir ainsi son cœur historique réinvesti par une institution prestigieuse, et ceux de l’Université prenant en compte les contingences liés à l’accueil d’étudiants, de personnel enseignant et administratif. Sans oublier que la présence des étudiants au cœur de la cité, au plus près des acteurs socio-économiques et des habitants, pourrait être le premier pas vers un regain de dynamisme.

Un projet en plusieurs étapes

Le site, dénommé « Campus Mailly », s’articule autour de trois édifices : l’Ancienne Université bâtie par Mailly, monument historique qui accueillait l’Université au XVIIIe siècle et qui abritait jusqu’à présent les archives municipales ; le couvent Saint-Sauveur, édifice patrimonial, actuellement inoccupé et un édifice à créer en extension de la médiathèque. Depuis la rentrée de septembre 2014, les étudiants du Master Gestion et conservation du patrimoine territorial ont déjà investi l’Ancienne Université, suivis de près par les étudiants inscrits au diplôme universitaire de photojournalisme, communication et images aériennes. En outre, diverses cérémonies ont d’ores et déjà été programmées dans ce lieu prestigieux. Un symbole fort qui marque l’avancée concrète du projet et la volonté de l’Université et de la municipalité de donner vie au site le plus rapidement possible. À l’issue du chantier, le campus Mailly devrait accueillir environ 500 étudiants.

Les travaux ont commencé par la restructuration de l’ancienne université avec le déménagement des archives municipales à la caserne Mangin, également classée Monument historique. Elle accueillera, à terme, la présidence, la vice-présidence et la fondation de l’université. La réhabilitation de l’ancienne église Saint-Sauveur, partie intégrante du couvent Saint-Sauveur, constitue l’autre phase du projet global. Inexploitée depuis de nombreuses années, elle fera l’objet d’une opération de remise en valeur patrimoniale avec notamment la démolition des maisons qui avaient été construites à l’intérieur des contreforts de l’église ainsi que des planchers. Les espaces seront réaménagés en 8 salles de cours sur 1 200 m2.

« Le volume abrité par la toiture de l’ancienne église, qui a été plusieurs fois modifié au cours de sa longue histoire, sera intégralement remanié. Nous y aménagerons les 4 niveaux exigés par le déploiement des surfaces décrites dans le programme des travaux. Indépendamment des précautions prises pour garantir la stabilité de l’ensemble, nos principales réflexions ont porté sur la nature des ouvertures à créer pour, d’une part, éclairer correctement les nouveaux locaux et d’autre part, révéler le caractère de l’édifice. », explique l’architecte retenu pour donner vie à ce projet. La façade, aujourd’hui obstruée par trois petits immeubles, sera restituée aux Perpignanais.

Une nouvelle vie pour le quartier

L’installation du campus Mailly en centre-ville, et précisément dans le cœur historique, va marquer un changement notoire et un bouleversement dans la vie de ce secteur. Tout d’abord, les étudiants qui suivront leurs enseignements sur le site chercheront à se loger, entraînant, de fait, une dynamisation du secteur immobilier. Par ailleurs, un parking souterrain est sur le point d’être construit sous la place Jean-Moulin afin de proposer une offre de stationnement plus large aux riverains, aux étudiants, ainsi qu’au personnel enseignant et administratif. Enfin, cela devrait revitaliser le commerce du centre-ville et permettre une augmentation de la consommation. L’ouverture du campus dans son intégralité est prévue pour la rentrée de septembre 2017. 

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right