Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Paiement sans contact : la carte bancaire et de transport expérimentée à Reims

Non classé
30 novembre 2012

Citevia, carte bancaire et de transport sans contact, est expérimentée par un échantillon de 750 habitants de Reims depuis 3 novembre 2011. Ils peuvent ainsi payer leurs titres de transport sur le réseau de bus et tramway de Reims Métropole, sans passer par le guichet.

La Caisse d’Epargne Lorraine ChampagneArdenne et Veolia Transdev se sont associés pour créer la carte Citevia. Première carte de ce type à être conçue à l’échelle nationale, cette carte bancaire prépayée intègre deux applications : bancaire et de transport. Elle permet au porteur le chargement de toute nature de titres (tickets et abonnements) émis par le réseau de transport bus et tramway Citura de Reims Métropole.

Citevia est également dotée de la technologie sans contact. Elle permet les paiements sans saisie de code dans toute la zone Euro, pour des montants allant jusqu’à 20 euros. Elle peut être utilisée cheztous les commerçants disposant d’un terminal de paiement adapté. Quelques commerces rémois ont été équipés pour accepter les paiements avec Citevia.

En février 2010, le Groupe Transdev et la Caisse d’Epargne ont signé un accordcadre national pour développer conjointement de nouveaux services à l’attention des clients et non clients des transports urbains. Une initiative destinée à favoriser l’utilisation des transports collectifs et à aider les collectivités dans leurs actions pour limiter l’impact des déplacements sur leur territoire et à les accompagner ainsi dans la mise en oeuvre de leur politique de mobilité durable.

En plus des fonctionnalités bancaires et transports, Citevia est dotée de la technologie sans contact.

Citevia bouleverse les usages en permettant à son porteur de voyager sur le réseau Citura sans être passé au guichet d’un transporteur au préalable. Il possède une seule et même carte pour voyager, payer ses achats, retirer de l’argent et payer sans contact.

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right