Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Midi-Pyrénées : une plateforme numérique d’accompagnement des entreprises à l’international

Non classé
28 février 2013

Rejoignant la volonté de Nicole Bricq, ministre du commerce extérieur, de donner un rôle central aux Régions en matière de commerce extérieur, la Région Midi-Pyrénées a décidé de créer, avec l’aide de l’Union européenne (fonds FEDER), un outil pour accompagner les entreprises régionales dans leur développement à l’international. Il s’agit d’un véritable outil de travail au service des entreprises, dépassant les fonctions du traditionnel portail, combinant bases de données pointues et actualisées avec des fonctionnalités permettant leur traitement personnalisé. Cette plateforme, qui est aujourd’hui la plus puissante de sa catégorie en France, est adapté aux besoins de toutes les entreprises de Midi-Pyrénées, quelle que soit leur taille, qu’elles soient exportatrices aguerries ou dans une démarche de primoexportateur. La réussite à l’export suppose l’accès aux meilleurs standards en matière d’information et de veille sur les marchés-cibles pour les entreprises. Cette meilleure connaissance permet également d'orienter les actions individuelles et collectives de prospection des entreprises en fonction de l'importance et de la pertinence des marchés ciblés.

Cette plateforme est un système d’information accessible gratuitement via le site internet de la Région, qui permet une circulation rapide et efficace de l’information. Elle propose un atlas des marchés, des études de marché, des services personnalisés, une présentation des actions collectives et des dispositifs d’appui régionaux ainsi qu’une information complète sur les principales filières régionales.

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right