Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Manuel Valls annonce un big bang territorial

Non classé
09 avril 2014

L'annonce a fait l'effet d'un coup de tonnerre dans les régions : le nouveau Premier ministre Manuel Valls a annoncé, au cours de son discours de politique générale à l'Assemblée, qu'il envisageait "une réduction de moitié du nombre de régions dans l'Hexagone" d'ici à 2017. Les régions ont le choix de présenter elles-mêmes leur projet de fusion ou de découpage d'ici la fin de l'année. Sans action de leur part, c'est le Gouvernement qui tranchera et la "nouvelle carte sera établie pour le 1er janvier 2017". Ce travail sera effectué sous la houlette de Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation. L'objectif est de ramener le nombre de régions à un nombre estimé à 10, 11 ou 12, selon les rumeurs qui circulent. Autre nouvelle de taille, une nouvelle carte des intercommunalités devrait entre en vigueur début 2018 qui devront être centrées sur les bassins de vie. Le seuil pourrait passer de 5 000 à 10 000 habitants. Enfin, le Premier ministre a surpris en annonçant souhaité "engager le débat sur l'avenir des conseils départementaux" en proposant leur suppression à l'horizon 2021. 

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right