Loiret Le département expérimente de nouvelles méthodes d’apprentissage dans les collèges

Non classé
23 mars 2016

Déployer les usages numériques pédagogiques en faveur des jeunes afi n de leur off rir une même égalité des chances et favoriser leur réussite scolaire, telle est la volonté du conseil départemental qui vient de mett re en oeuvre deux projets éducatifs inédits en France : « campus numérique » et « digital savoir ».

Le département du Loiret n’en est pas à sa première initiative en matière d’apprentissage numérique. Déjà en 2013, l’opération CarTab’ dans un collège avait permis d’équiper l’ensemble des collégiens du département, les enseignants et les personnels administratifs d’une tablett e numérique. L’objectif étant à terme de se débarrasser du cartable de 5 à 10 kg que transportent chaque jour les collégiens.

« Campus numérique » : une plateforme d’apprentissage scolaire

Aujourd’hui, le département souhaite aller beaucoup plus loin en modernisant l’environnement éducatif et en améliorant ses équipements, pour répondre à l’évolution des usages et off rir aux élèves des conditions d’apprentissage adaptées à l’école de demain. Le campus numérique est un projet en cours d’expérimentation dans deux collèges du département et concerne quelque 800 élèves. Développé par l’éditeur Lelivrescolaire, la plateforme off re depuis la rentrée 2015-2016, aux élèves, enseignants et parents des collèges Nelson-Mandela à Saint-Ay et Jacques-Prevert à Saint-Jean-Le-Blanc, la possibilité d’expérimenter des services innovants dédiés aux apprentissages, à l’accompagnement de la scolarité et à la communication entre ses membres. « Cett e base éducative a la particularité d’être ouverte. Les cours présentés sur la plateforme peuvent être enrichis par les professeurs selon leur volonté. Il s’agit de créer un lieu interactif, construit par les professeurs pour les élèves, et où les parents peuvent également suivre l’évolution de leurs enfants » explique Hugues Saury, le président du conseil départemental.

Outils collaboratifs, création simplifi ée de contenus interactifs par les enseignants, ressources multimédias, révisions du Brevet, manuels numériques interactifs… autant d’éléments disponibles afi n de faire du numérique un outil continu entre la salle de classe et la vie de famille. Les services seront développés au fur et à mesure des besoins exprimés afi n de créer un outil qui s’adapte constamment dans le temps à l’apprentissage et à l’enseignement du collège.

Un tel déploiement suppose en amont de raccorder les collèges au haut débit voire au très haut débit. Les collèges pilotes ont un niveau d’équipement informatique plus élevé puisqu’ils disposent d’un ordinateur pour 6 élèves et de tableaux blancs interactifs (TBI) dans les classes concernées. Il sont également équipés de classes mobiles et des logiciels correspondants.

Après évaluation par les services académiques, si les résultats sont concluants, l’opération sera étendue à d’autres établissements du département.

« Digital savoir » : façonner l’environnement éducatif pour l’adapter au monde du numérique

Pour favoriser l’innovation pédagogique et faciliter l’enseignement à distance, le département du Loiret a modélisé le collège de demain afi n de porter le numérique au coeur de chaque salle de classe. « Aujourd’hui, une véritable pluridisciplinarité se met en place dans l’enseignement. Elle est voulue notamment par le ministère de l’Éducation nationale. Or elle ne peut se faire dans l’architecture classique d’un collège actuel. C’est ce travail là qui est mené dans le cadre de ce projet » explique Hugues Saury. Le digital savoir est une réfl exion menée avec des groupes de travail pour concevoir le collège français pour les 25 ou 30 années futures. L’architecture des salles et l’organisation du collège doivent intégrer à la fois des outils et des nouvelles méthodes pédagogiques. La disposition-même du mobilier s’adapte aux nouvelles postures d’apprentissage pour faciliter le travail par compétence et par projet. Par exemple, le CDI évolue en Centre de Connaissances et de Culture, pour devenir un véritable centre névralgique de l’établissement scolaire. Selon le président du conseil départemental, « généraliser l’enseignement sur la base d’outils numériques est quelque chose de très récent. Nous imaginons aujourd’hui ce travail pour que les futurs établissements répondent aux problématiques de notre époque et des années à venir. Le département du Loiret est très en pointe sur ces sujets ». Le prochain collège à l’étude dans le Loiret (Nord-Est d’Orléans) sera construit selon ce nouveau référentiel. « Nous nous adressons aujourd’hui à une génération d’élèves nés avec des outils numériques entre les mains. Les jeunes d’aujourd’hui ont une appétence pour ces vecteurs d’apprentissage. Il en va de même pour les enseignants en début de carrière qui maîtrisent complètement ces outils. Un tel projet présente l’avantage d’avoir des supports d’information régulièrement renouvelés et personnalisés par les professeurs. Il permet aux élèves malades ou empêchés de continuer à suivre en direct, par le biais des tablett es ou ordinateurs, les cours et les exercices. Il y a beaucoup d’avantages donc beaucoup d’avenir » conclut Hugues Saury.

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right