Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Les CCUSR veillent à la pertinence de la signalisation

Non classé
31 août 2012

Visibilité, lisibilité, uniformité, homogénéité, simplicité, continuité des directions signalées, cohérence avec les règles de circulation et avec la géométrie de la route, constituent les grands principes de la signalisation. Ils sont intangibles pour que l'usager puisse toujours la comprendre, s'y fier et la respecter. Insuffisante, trop abondante ou impropre, elle est facteur de gêne et d’insécurité. D’où la création de commissions consultatives des usagers pour la signalisation routière dans chaque département, avec pour objectif d’améliorer la cohérence et la pertinence de la signalisation sur les réseaux routiers. La CCUSR est une commission dont l’objectif est d’améliorer la pertinence de la signalisation routière pour une meilleure lisibilité de la route. Composée des représentants des élus (Conseil Général, Association des maires), des associations d’usagers (association pour une route sûre, automobile club du Sud Ouest, Prévention Routière, VICT AID, croix rouge, fédération française des motards en colère…), des transporteurs (FNTR, KEOLIS, CITRAM, etc.…) des gestionnaires de voiries (Aliénor, DIRA, ASF, CUB…), des forces de l’ordre et de secours (police, gendarmerie, CRS, service d’incendie et de secours, SAMU), cette commission a pour objet de renforcer l’écoute des usagers de la route pour mieux signaler toute incohérence de signalisation.

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right