Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Le très haut débit poursuit son développement en Eure-et-Loir

Non classé
27 mai 2014

Jacques Lemare, Vice-président du Conseil général d’Eure-et-Loir et Président du Syndicat mixte ouvert Eure-et-Loir Numérique, et Jean-Yves Charlier, P-DG de SFR, ont signé mardi 27 mai une convention de délégation de service public (DSP) pour exploiter la fibre optique dans le département d’Eure-et-Loir. Le projet départemental représente 135 millions d’euros d’investissement public et prévoit le déploiement de 90 000 prises FTTH (Fiber to the home ou fibre optique jusqu’au logement) d’ici à 2020. Il s’inscrit en complément des zones de conventionnement desservies par l’initiative privée, soit un total de près de 190 000 prises FTTH déployées sur 204 communes et une couverture à 75 % de l’Eure-et-Loir en très haut débit d’ici 2022. Le plan prévoit dans sa première phase quadriennale, le déploiement de 30 000 prises FTTH ainsi que l’intégralité des opérations de montée en débit, puis dans sa deuxième phase quadriennale, 60 000 prises complémentaires. Les entreprises et les établissements publics du département seront raccordés en fibre optique dans le même temps.

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right