Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Le nombre de demandes de raccordements éolien chute

Non classé
07 mai 2014

Selon les derniers statistiques d'ERDF, le nombre de demandes de raccordements d'installations éoliennes est en forte baisse au premier trimestre 2014 par rapport à la même période en 2013 : 74 MW contre 105 MW. Selon les professionnels de la filière, les principales causes de ce ralentissement proviendrait des délais de procédures pour le raccordement et des incertitudes pesant sur le tarif d'achat de l'électricité. En effet, dans le cadre de la loi de programmation énergétique à venir, le mécanisme de soutien aux énergies renouvelables devrait être revu. La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a d'ailleurs préconisé, dans un rapport récemment remis au gouvernement, d'« abandonner le système du tarif d'achat unique et d'instaurer une généralisation des appels d'offres ».
Par ailleurs, le Conseil d'Etat devrait prochainement se prononcer sur les tarifs réglementés. A relever toutefois : les demandes de raccordement pour des installations solaires photovoltaïques sont en progression en passant de 100 MW au premier trimestre 2013 à 173 MW cette année.

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right