Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

La Ville d’Autun favorise l’accès de tous à la culture

Non classé
30 novembre 2012

Une centaine d’élèves issus d’établissements scolaires de la Nièvre et de Saône-et-Loire ainsi qu’une cinquantaine de personnes empêchées résidant dans des établissements d’accueil de Saône-et-Loire ont participé, entre le 12 septembre et le 9 décembre 2012, à des visites de l’exposition « Bologne et le pontifical d’Autun » en direct depuis leur salle de classe ou depuis leur centre d’hébergement. Cette innovation technologique inédite en Bourgogne, initiée par le Musée Rolin d’Autun, avec le soutien du ministère de la Culture, a été rendue possible via un système de visiophonie mis en place par Orange, la Ville d’Autun, et développé par la société Anotherworld, société essaimée de France Télécom-Orange. Chaque séance d’une durée d’une heure donnait lieu à des échanges d’informations sur les oeuvres exposées entre le conférencier et les participants filmés par une webcam. « Bologne et le pontifical d’Autun » était la première d’une série de cinq expositions inscrites dans une convention d’échanges culturels et scientifiques passée entre la ville d’Autun et le musée du Louvre. Coût de l’opération : environ 7000 euros pour six visites virtuelles, un investissement pris en charge par la ville d'Autun et l'opérateur.

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right