La silver économie, une démarche structurante

Non classé
29 avril 2014

En 2007, la Commission européenne avait donné aux régions l’opportunité d’affirmer leur positionnement à travers l’élaboration d’une Stratégie régionale d’innovation (SRI). Depuis 2013 et pour la période 2014-2020, ces dernières sont encouragées à s’investir sur des champs d’innovation spécifiques (Stratégie régionale d’innovation pour une Spécialisation intelligente (SRI- SI)), afin de maximiser l’impact des fonds structurels européens destinés à la recherche, au développement technologique et à l’innovation. Cette démarche a permis à la région Midi-Pyrénées de faire émerger des thèmes à fort potentiel et de renforcer des thèmes existants bien ancrés sur le territoire. Six thèmes de spécialisation ont été identifiés parmi lesquels la silver économie ou l’économie au service des personnes âgées. L’enjeu est crucial puisqu’il s’agit de permettre et d’encourager les innovations qui pourront accompagner notre avancée en âge et faire reculer la perte d’autonomie. Trois sujets vont être approfondis afin de monter des consortiums qui seront orientés sur des financements des pôles de compétitivité, des appels à projets sectoriels de la Région et des programmes européens. Il s’agit de l’habitat et du maintien à domicile, des espaces de santé mutualisés pour la détection de fragilité dans les territoires et enfin de la gestion et de l’échanges de données. Midi-Pyrénées est la plus vaste région de France, avec des problématiques rurales importantes ainsi qu’une métropole regroupant une forte population urbaine. Une situation qui a retenu l’attention des assureurs et mutuelles qui expérimentent actuellement ce modèle économique. IMA (qui rassemble la Macif et la Maif) ainsi qu’Allianz (dont Mondial Assistance) sont intéressées par la dyna mique midi-pyrénéenne. Des contacts ont été amorcés pour organiser une rencontre avec des acteurs économiques régionaux qui ont développé des technologies adaptables aux problématiques de la fragilité des personnes. Le groupe La Poste, en réflexion sur le devenir de plus de 80 000 facteurs, en raison de la baisse d’activité de la distribution du courrier, est lui aussi intéressé pour mener une ex - périmentation en Midi-Pyrénées autour du repérage des personnes fragiles. « Nous sommes face à un problème de société : le vieillissement de la population. Nous savons qu’il y aura un pic de vieillissement qu’il nous faudra prendre en compte socialement mais aussi économiquement. L’enjeu est de maintenir les personnes âgées à domicile en phase d’autonomie le plus longtemps possible. Il y a deux manières de s’y prendre. La première consiste à renforcer la chaîne d’action sociale (les aidants, les infirmières, les aides soignantes, etc.), la seconde consiste à installer des technologies aux domiciles des personnes âgées. En Midi-Pyrénées, notre dynamique silver économie a déjà bien démarrée opérationnellement. Des technologies développées pour l’aéronautique ou le spatial, les TIC, la robotique pourront servir au développement de solutions liées au vieillissement de la population. C’est extrêmement transversal. Nous allons ainsi pouvoir diversifier l’économie de nos PME » explique Pierre Benaïm, secrétaire général de la SRI en Midi-Pyrénées. Avant l’exercice SRI, les régions françaises ne disposaient pas d’un véritable cadre stratégique unique, formalisé, spécifique à l’innovation et partagé par l’ensemble des partenaires au niveau régional, comme on l’entend dans le cadre des SRI. L’exercice SRI auquel les 26 régions françaises se sont livrées a permis de consolider et d’amener les acteurs à une vision partagée du diagnostic, ainsi qu’une prise de conscience collective des enjeux et du rôle central de l’innovation dans les stratégies de développement régional. Dans le cadre des grands projets portés par la région Midi-Pyrénées, la ville d’Auch, le Grand Auch et le conseil général du Gers font le pari de la « Silver Économie » avec le lancement officiel du Pacte d’Economie Cohésive Autonomie Gers, le « PEC-A 32 ». Ils ambitionnent d’innover en faisant de la forte croissance de la population de « seniors », un vecteur de développement de l’économie, de l’emploi et des services sur leur territoire. L’objectif du Pacte d’Economie Cohésive Autonomie Gers s’inscrit dans le cadre du démonstrateur national impulsé par la région Midi-Pyrénées, en lien avec les services de l’Etat. Il a pour objectif de répondre aux enjeux d’assistance, de communication, de lutte contre l’isolement, de mobilité, de pouvoir d’achat en définissant des bouquets de services innovants via l’optimisation des aides publiques à destination des seniors. L’adaption du territoire de manière innovante à la transition démographique et la création des conditions pour être un territoire d’expérimentation en matière de « Silver Économie » sont les deux grands axes stratégiques du PEC-A 32. La phase opérationnelle du PEC-A 32 se traduit par la création des « Espaces de Parcours Santé Social » les ESPASS. Véritables espaces intermédiaires de proximité, ces structures assureront la gouvernance des actions conduites en faveur des séniors et seront des lieux de promotion de la « Silver économie ». Créateurs de lien social, ils auront également pour vocation d’être des lieux d’accueil et d’échanges dédiés aux séniors. Ils assureront la détection et la prise en compte des fragilités, répondront aux besoins à travers la fourniture de dispositifs de télé assistance, notamment. Les ESPASS dispenseront également des conseils aux seniors autour de questions de la vie quotidienne (diététique, activités culturelles, mobilité, etc.). Avec le PEC-A 32, le Gers, pôle d’excellence rural dans le cadre de « Gers Santé Ruralité », ambitionne de devenir un territoire d’expérimentation en matière de « Silver Économie ». Pour les partenaires publics et privés, réunis au sein du PEC-A 32 qui innove dans l’organisation pour fédérer des acteurs dans une volonté d’être ensemble et de faire ensemble, l’enjeu consiste à anticiper les besoins des seniors en matière d’innovation dans une grande variété de registres : l’adaptation de l’habitat aux contraintes du vieillissement, le développement des services, l’accès aux nouvelles technologies et aux nouveaux outils qu’elles vont générer, les transformations dans l’organisation sociale, etc.

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right