Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

La Lorraine encourage les achats et services responsables

Non classé
19 mai 2014

Le Président du Conseil Régional de Lorraine, Jean-Pierre Masseret et la Vice-Présidente déléguée au lien social et à l’Économie Sociale et Solidaire, Lovely Chrétien ont donné, le 15 avril dernier, le coup d’envoi de la mise en ligne de la Plate-forme « Achats responsables » en Lorraine. Une nouvelle référence sur la toile pour soutenir l’emploi en Lorraine, consommer des produits et services développés dans une logique solidaire et promouvoir des démarches innovantes soucieuses de l’intérêt collectif.

Forte de 80 000 salariés et de plus de 6 500 structures employeuses, l’économie sociale et solidaire (ESS) en Lorraine porte une dynamique d’avenir. Inscrite dans le Pacte Lorraine, elle fait l’objet d’actions permettant de mieux faire connaître l’ESS et d’en valoriser les métiers et les entreprises, comme l’illustre la plate-forme Achats responsables réalisée en partenariat avec le Chambre Régionale d’Économie Sociale de Lorraine (CRESL). Parallèlement, l’ESS revêt des enjeux sociétaux et économiques remarquables. En effet, « elle permet le développement des clauses d’insertion dans les marchés publics », indique-t-on au conseil régional de Lorraine. Elle représente aujourd’hui, dans la région, 350 équivalents temps plein par an. Elle facilite les parcours d’accès ou de retour à l’emploi pour les personnes qui en sont le plus éloignées, via les contrats proposés par les structures de l’insertion par l’activité économique. Elle répond aux attentes des citoyens dont la volonté de consommer local dans des circuits courts ne cesse de croître. Elle contribue aussi à développer une économie territoriale durable avec des effets d'entraînement positifs sur l'ensemble des acteurs économiques et sociaux.

La création d’un outil en ligne sur Internet va dans ce sens en favorisant l’achat de produits et services auprès d’entreprises de l’ESS locales (blanchisserie, entretien d’espaces verts, services à la personne, mobilité, commerce de produits bio, maraîchage, médical, BTP, restauration, urbanisme, valorisation des déchets…). Le soutien du Conseil Régional de Lorraine à la création du portail est de 100 000 €. À ce jour, la plate-forme Achats responsables compte 120 entreprises.

 

L'ESS en Lorraine

Particulièrement tournée vers les services à la population, l’ESS en Lorraine affiche une croissance de 4 % d’emplois par an. Les salariés sont à 83 % issus d’associations, puis pour 12 % issus de coopératives, 3 % de mutuelles et 2 % de fondations. Si les activités et services relevant de l’ESS en Lorraine sont sensiblement équivalents aux moyennes nationales, on peut toutefois remarquer que les activités d’éducation, de santé et d’action sociale sont largement majoritaires, dépassant de plus de 5 points la moyenne nationale. Ces domaines d’activité se présentent donc comme de véritables moteurs de l’économie régionale. C’est pourquoi le Conseil Régional l’a définie comme l’une des 12 filières stratégiques pour la Lorraine.

 

 

 

 

 

 

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right