La loi de validation des emprunts toxiques validée par l'Assemblée nationale

Non classé
15 juillet 2014

Après le Sénat en mai dernier, l'Assemblée nationale a adopté le projet de loi de validation des emprunts toxiques, jeudi 10 juillet 2014. L'objectif du texte est de "sécuriser" les contrats de prêt structuré que les collectivités locales ont souscrits au cours de la dernière décennie. Le risque, évalué à 17 milliards d'euros pour l'Etat, fait suite aux nombreux recours exercés par les collectivités locales contre Dexia dont l'Etat français est actionnaire à 75 % (par l'intermédiaire de la SFIL) et dont l'encours s'élève à 8 milliards d'euros. Le Conseil consitutionnel avait déjà censuré une disposition de loi de finances pour 2014 prévoyant un dispositif similaire, jugeant sa portée trop large. Le nouveau texte concerne uniquement les prêts structurés souscrits par les personnes morales de droit public. Les collectivités locales concernées pourront bénéficier d'un fonds soutien doté de 100 millions d'euros par an pour une durée maximale de 15 ans, à condition qu'elle refuse d'intenter une action en justice. Le texte devra repasser au Sénat le 17 juillet prochain pour être définitivement adopté.

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right