La Cour des comptes demande une « remise à plat » des agendas 21 locaux

Non classé
26 septembre 2014

Le référé de la Cour des comptes est sans appel : le bilan est mitigé pour les agendas 21 locaux « tant sur le plan quantitatif que qualitatif ». Promus par le « Sommet de la terre » en 1992 à Rio de Janeiro, les agendas 21 locaux sont des déclinaisons du programme Action 21 adopté par l’Organisation des nations unies la même année. Fondés sur le volontariat des collectivités territoriales, ils ont joué un rôle d’impulsion dans la prise de conscience des enjeux du développement durable. Les pensionnaires de la rue Cambon préconisent même de « mettre un terme au dispositif actuel de reconnaissance des agendas 21 » et de réorienter les moyens qui y sont consacrés « au profit d'une action de contrôle des obligations de rapportage ». A défaut, la Cour recommande d'être « plus sélectif dans le choix des agendas 21 labellisés », et de ne retenir que des projets exemplaires disposant d'un calendrier et d'engagements financiers précis qui s'inscrivent dans une stratégie globale de développement durable. L'enquête a été menée conjointement par la Cour et cinq chambres régionales des comptes auprès d'une trentaine de collectivités et d'établissements publics.

Pour consulter le référé.

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right