Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Jacques Auxiette appelle à voter la fusion Bretagne-Pays-de-la-Loire

Non classé
19 juin 2014

A l'occasion d'une audition par la commission des lois du Sénat, Jacques Auxiette, président de la région des Pays-de-la-Loire, a appelé les sénateurs à voter la réunification de sa région avec la Bretagne. Jacques Auxiette a souligné que « le sentiment d’appartenance (à la Bretagne, ndlr) est une réalité en Pays-de-la-Loire ; il s’est construit par 40 ans d’histoire commune. (...) Derrière ce sentiment, il y a une volonté d’ouverture qui s’est exprimée unanimement en faveur d’une fusion avec la région Bretagne ». Il a interpellé les membres de la commission en leur rappelant qu'ils avaient « et nous avons avec vous, une responsabilité collective, celle de dépasser les crispations du moment, de dépasser les intérêts des uns et des autres pour construire la France pour les 50 prochaines années ». La fusion des deux régions lui, semble d'ailleurs, « une évidence : la seule fusion possible pour les Pays-de-la-Loire c’est avec la Bretagne. Alors que nos 7 universités fusionnent, que nous partageons l’intégralité de nos pôles de compétitivité, que les échanges quotidiens attestent des liens entre les habitants et les entreprises des deux régions, il n’est d’avenir pour la Bretagne et les Pays-de-la-Loire que dans un rapprochement et une fusion. Les coopérations avec la Région Centre ne suffisent pas à justifier un autre scénario » a-t-il conclut.

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right