Hautes-Alpes, à Savines-le-Lac, le gaz prend le relais des autres énergies Accrochée

Non classé
03 mars 2015

Depuis quelques mois, la commune s’est lancée dans la diversification énergétique. Victor Berenguel, maire de Savines-le-Lac (05) est satisfait : « Certains de nos bâtiments étaient chauffés à l’électricité, d’autres au gasoil ou au bois. Nous avons démarré une première approche avec le gaz sur le camping municipal qui accueille jusqu’à 1 000 personnes. Par tradition, l’eau était chauffée à l’électricité comme dans beaucoup de campings. Nous avions cependant remarqué que l’eau des 100 premières douches était bien chaude, les 200 suivantes un peu tièdes et les derniers utilisateurs bénéficiaient d’une eau presque froide, à moins de patienter un certain temps. Partant de ce constat, nous avons Hautes-Alpes À Savines-le-Lac, le gaz prend le relais des autres énergies Accrochée aux rives du lac de Serre-Ponçon au Sud-Est du département des Hautes-Alpes, Savines-le-Lac se penche sur la question énergétique. envisagé le chauffage au gaz et nous sommes aujourd’hui contents de ce choix. De la première à la dernière douche, l’eau reste à température constante ».

Également vice-président du conseil général en charge des énergies renouvelables, Victor Berenguel fait le constat suivant : « Nous nous sommes aperçus que dans notre département, la filière bois rencontrait un franc succès. Nous sommes le département de la PACA qui compte le plus grand nombre de chaudières bois. Or, nous avons remarqué que nos forêts commençaient à régresser. Avec une demande en hausse constante, les prix risquent de monter. Dans le même temps, les prix du gaz et du pétrole se stabilisent, voire baissent. Nous risquons de nous retrouver dans une situation ou le bois viendra un jour de loin et le bilan carbone sera alors pénalisé. Je fais le pari de la sagesse et je suis convaincu qu’à l’avenir, nous nous féliciterons d’avoir eu raison au bon moment ». La commune a opté pour l’énergie gaz, et notamment une nouvelle offre du distributeur Primagaz, destinée aux collectivités et EPCi non rattachés au gaz de ville. L’offre est basée sur un nouveau concept qui consiste à ne payer que ce que l’on consomme. Une réduction du prix du gaz est également prévue dès lors que plusieurs communes se regroupent pour adhérer à l’offre. Le maire de Savines-le-Lac n’y voit que des avantages : « Les chaudières bois nécessitent beaucoup d’entretien. Nous avons un centre de secours intercommunal chauffé au bois. La facture se monte à 5000 euros par an pour l’entretien de la chaudière. Avec le gaz, nous dépensons à peine 1000 euros. Je pense qu’il faut diversifier ses sources n’énergie. On ne peut plus miser sur une seule énergie. Le gaz nous apporte satisfaction parce que l’entretien est très léger et la qualité de chauffe assez remarquable pour nous qui sommes situés en montagne ». La commune a démarré une procédure pour qu’à la fin de l’année prochaine, la totalité des bâtiments communaux fonctionne au gaz.

« Lorsque nous remplissons une citerne de gaz oil nous déboursons directement 3 000 à 4 000 euros. Avec la nouvelle offre de Primagaz, le coût est directement lié à notre consommation. Nous consommons, nous payons. Nous ne consommons pas, nous ne payons pas. Et pour la gestion communale, cela nous laisse une certaine souplesse dans les règlements. C’est important pour une petite commune comme la nôtre » déclare Victor Berenguel.

Les comptes sont faits. Pour le camping municipal, sur une saison, la commune a divisé par deux sa facture d’énergie. « Économiser 30 % à 40 %, c’est très important » affirme le maire. Si les bâtiments communaux ne représentent pas une surface particulièrement importante, le poste énergie est tout de même sensible pour une commune de montagne et fait l’objet de la plus grande attention.

La commune vient d’achever la construction d’un pôle culturel à l’isolation exemplaire qui sera chauffé au gaz. « Nous disposons de moyens financiers relativement restreints. Nous allons mettre en place un programme complet d’isolation des façades afin d’optimiser nos consommations d’énergie. Il n’ y a pas de petites économies. Je pense qu’à travers l’installation du gaz, ce sont beaucoup d’économies à la clé. Pour le moment je suis satisfait et surtout, nous sommes accompagnés par de véritables professionnels. Pour nous, petite commune de montagne, c’est rassurant ». Dans le cadre des certificats d’économie d’énergie (CEE), Primagaz assure également un soutien financier aux communes pour la rénovation énergétique de leurs bâtiments.

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right