« Ensemble, inventons les communes du XXIème siècle : l'appel des intellectuels

Non classé
02 juin 2016

Réunis par l'Association des maires de France (AMF) dans un comité de réflexion, six personnalités ont présenté, dans le cadre du 99ème congrès des maires et des présidents d'intercommunalité de France, mercredi 1er juin, un livret blanc « sur les fondements constitutifs de la commune et sur les éléments qui pourraient guider son évolution ».

 

Les contributions d'Érik Orsenna, membre de l'Académie française, de Fabrice d'Almeida, historien et professeur à l'Université Panthéon-Assas ou encore de Pascal Perrineau, politologue et professeur des Universités à Science Po Paris ont permis de « porter un regard indépendant, libre, critique et pluridisciplinaire » souligne dans un communiqué l'Association des maires de France.

 

Crées en 1793 à la suite de la Révolution française, la commune est « l'héritière de la paroisse, des vieux bourgs et des villes dont elle récupère les missions précise Fabrice d'Almeida. Si l'acte de la création de la commune sous la Convention marque tant les esprits, c'est que cet espace sera désormais géré par ses habitants qui éliront les agents municipaux, dont le premier est le maire ».

 

Et ce sentiment de proximité n'est pas prêt de s’essouffler comme l'a indiqué Pascal Perrineau, lors de la présentation d'une enquête sur l'attachement des Français à leurs collectivités territoriales et sur l'avenir des communes. Trois Français sur quatre déclaraient ainsi un attachement fort à l'institution communale.

 

Pour autant, l'existence même des communes n'a jamais autant été remise en cause, affirment sans cesse les élus locaux. Face à cette menace, la commune nouvelle « augure une réforme en profondeur de nos politiques » avance Vincent Aubelle, professeur des Universités. Elle « permet d'interroger ce qui est constitutif d'une politique de décentralisation : la conjugaison des principes de subsidiarité, de confiance et de responsabilité » ajoute-t-il.

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right