Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Emmanuel Fournier rejoint le CR d'Aquitaine

Non classé
05 avril 2014

Emmanuel Fournier rejoint le cabinet d’Alain Rousset, président du Conseil régional d’Aquitaine, en qualité de conseiller technique en charge des travaux rédactionnels. Après des études d’histoire et de sciences politiques à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, Emmanuel Fournier a intégré le magazine Sciences humaines, où il s’est spécialisé dans l’actualité des livres et des idées. Il a par la suite développé une importante activité de communication institutionnelle qui l’a conduit à prêter sa plume à de nombreuses entreprises (BPCE, Crédit Agricole Leasing & Factoring, Peugeot, Schneider Electric...), des collectivités territoriales (Conseil général des Hauts-de-Seine), ainsi que différentes organisations professionnelles (Entreprise et Progrès, Centre des jeunes dirigeants, Fédération bancaire française). Comme Jean-Pierre Tuquoi, qu’il remplace à ce poste, il aura pour principale mission de conseiller et d’accompagner le Président dans ses prises de parole et la rédaction de ses discours. Il assurera également le suivi d’une partie des dossiers européens, ainsi que de ceux relatifs à l’international et à la coopération transfrontalière.

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right