Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

De l'eau potable pour tous : des fontaines d’eau potable pour tous les parisiens

Non classé
31 mars 2013

Dans le cadre de sa mission de service public, Eau de Paris, entreprise municipale chargée de la production et de la distribution d’eau potable dans la capitale, entend redonner du sens au rapport qu’entretiennent les Parisiens à l’eau, en leur faisant découvrir la richesse du patrimoine hydraulique, en les confortant sur la qualité et l’origine de l’eau bue au robinet, en développant des services de gestion de la consommation d’eau, en proposant des objets liés à l’usage quotidien de l’eau du robinet, en donnant accès à la connaissance sur le cycle naturel de l’eau et à la protection de la ressource…

L’entreprise veille également à favoriser l’accès à l’eau pour tous en gérant notamment une partie de l’important réseau des 1 200 points d’eau dans les rues, les parcs et les bois : fontaines Wallace, du Millénaire, à l’Albien, Pétillante, Totem, bornes fontaines dans les jardins publics, points d’eau aux sanisettes… À l’automne 2012, Eau de Paris lançait un dispositif de valorisation de ce vaste réseau.

La municipalité affiche clairement la volonté de multiplier les points d’eau dans Paris, afin de diminuer la consommation d’eau en bouteille, et de permettre un accès gratuit à une eau de qualité pour tous, particulièrement pour les personnes les plus démunies. L’accès à l’eau à domicile a fait perdre aux fontaines leur dimension sociale au profit d’une dimension essentiellement décorative. Pourtant, elles continuent à fasciner et à jouer un rôle au croisement du social et du symbolique. Elles sont un espace public autour duquel continue à se tisser du lien social, même si la nature de ce lien a changé.

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right