Confort-Eclairage : un centre aquatique entièrement équipé de LEDs

Non classé
31 mai 2012

Entretien avec Jean-Luc Tournebise
Chargé de mission collectivités, NEOLUX

En septembre 2011, la communauté d’agglomération de Blois inaugurait une réalisation sportive emblématique : l’Agl’eau, centre aquatique nouvelle génération au Coeur de Blois. NEOLUX a été retenu pour ce projet et a équipé intégralement le lieu de solutions d’éclairage à LED. Le bureau d’études de NEOLUX a conçu et développé un nouveau type de projecteurs LED, adapté aux contraintes du milieu aquatique (chaleur, humidité, atmosphère chlorée, contraintes architecturales). Il s’agit d’un éclairage LED de grande puissance, de plus de 200 W. 48 projecteurs LED ont été placés sous une hauteur de 6 à 8 mètres.

Quelles sont les contraintes liées à l’éclairage d’une piscine?
Ces contraintes sont liées à l’environnement particulier de la piscine, à savoir une ambiance à la fois humide, chaude et chlorée. Ces trois éléments vont déterminer les matériaux à utiliser pour la conception des projecteurs. En second lieu, les projecteurs doivent être positionnés en hauteur, sur les côtés du bassin.

A cela viennent s’ajouter des contraintes d’exploitation (changement de luminaires, maintenance) et la nécessité d’obtenir une homogénéité d’éclairage sur tout le plan d’eau.

En quoi les LED constituent une solution intéressante pour les piscines ?
L’éclairage traditionnel, tel que prescrit habituellement par les bureaux d’études, fait appel à trois sources de lumière : les lampes à iodure de sodium qui produisent une lumière orangée et dénaturent la lumière naturelle. Pour contrebalancer cet effet, on intercale des lumières à iodure métallique, moins puissantes, mais blanches. Elles présentent toutefois un inconvénient : 15 à 20 minutes sont nécessaires pour obtenir leur flux maximal. Ce sont alors des projecteurs halogènes qui fonctionneront, le temps qu’elles montent en puissance.

L’éclairage à LED apporte un avantage économique mais aussi un avantage dans la qualité de la lumière. Il est en effet possible d’obtenir un niveau d’éclairement identique, avec une puissance de projecteur moindre. C’est une source d’économie sur la consommation d’électricité.

Le bureau d’études de NEOLUX a développé des projecteurs répondant à ces problématiques. Ils sont conçus dans des matériaux répondant aux contraintes des milieux aquatiques et leur technologie permet d’obtenir un niveau d’éclairement suffisant.

Il y a trois ans nous avons réalisé la rénovation du bassin de Romorantin. La volonté de la municipalité était de mener cette rénovation dans une démarche de développement durable. A Blois, c’est le bureau d’études Ethis qui a choisi l’option LED pour les bassins de l’Agl’eau. Notre travail de collaboration a duré 4 mois pour valider les solutions avant de les développer. La solution LED que nous proposons est désormais mature.

Notre technique d’éclairage avec projecteurs à LED consiste à diminuer la puissance de chaque projecteur mais, en revanche, nous en installons davantage. Les sources de lumière sont ainsi mieux réparties. Les LED permettent de jouer sur la température de la lumière et le résultat est proche de la lumière naturelle. C’est très agréable pour le confort visuel des utilisateurs mais également pour les maîtres-nageurs qui ne sont ni gênés ni éblouis par les projecteurs et bénéficient d’une meilleure visibilité du bassin.

Par ailleurs, la technologie des LED est insensible à l’allumage et à l’extinction. Ceci permet d’asservir les projecteurs avec des systèmes de pilotage couplés à des détecteurs de lumière naturelle et des détecteurs de présence et de n’éclairer que lorsque cela s’avère nécessaire. Le complexe de Blois est équipé d’un système de pilotage par détection de luminosité. Ainsi, ce n’est que le soir, en période hivernale et en mi-saison que l’éclairage fonctionne à 100 %.

Y a -t-il des freins à l’utilisation de cette technologie ?
A l’investissement, le coût des luminaires à LED est supérieur à celui des systèmes classiques d’éclairage. Je dirais toutefois que les solutions d’éclairage à LED ont une durée de vie plus longue que les sources traditionnelles, les interventions de maintenance sont moindres. Au final, elles sont donc plus économiques sur le coût global du bâtiment.

 

Propos recueillis par Blandine Klaas

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right