Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Comment financer la transition énergétique dans les bâtiments publics ?

Non classé
20 juin 2014

L’Association pour le financement de la transition énergétique et de la rénovation thermique (After) vient de publier une solution pour financer la transition énergétique dans les bâtiments publics. Son projet de société de financement de la transition énergétique (SFTE) prévoit un dispositif simple, mutualisé et de mise en œuvre rapide. « La SFTE est un projet qui vise à trouver une solution financière pour améliorer ce patrimoine de 335 millions de m2 alors que les collectivités sont sous contrainte budgétaire croissante et que les banques qui sont supposées financer les opérations de rénovation, sont peu motivées », a expliqué Alain Grandjean, associé fondateur de Carbone 4. La SFTE pourrait ainsi accorder des garanties sur des prêts bancaires utilisés dans le cadre la rénovation de bâtiments publics. Au-delà de la garantie financière, la SFTE pourrait également garantir le résultats en termes de performance énergétique. L’investissement nécessaire pour rénover les bâtiments publics en France est estimé dans l’étude de 5 à 10 milliards d'euros par an, pendant 10 ans. Ce qui représenterait 60 000 à 120 000 emplois créés dans le bâtiment et 85 000 à 170 000 emplois dans la filière élargie

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right