Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Chartres : les travaux de la cité administrative démarrent

Non classé
11 juin 2014

Le projet de la cité administrative de Chartres démarre. Conçu par l’agence Wilmotte & Associés, le programme prévoit la création de quatre bâtiments contemporains en encadrement de l’hôtel Montescot, hôtel classé du XVIIe siècle et siège historique de la mairie chartraine. Au coeur de ce projet, le renouvellement complet des services publics, pensé en même temps que la mutualisation des services de la Ville et de l’agglomération chartraine Chartres métropole. En préambule à la destruction des ailes modernes (1952) de l’hôtel de Ville actuel, les fouilles préventives ont débuté en mai dernier sur les parcelles non bâties qui accueilleront une partie de la future cité administrative. D’ores et déjà, les services de l’archéologie de la Ville de Chartres (52 agents) ont mis au jour les fondations des anciens muséum d’histoire naturelle et bibliothèque municipale qui avaient encadré, au début du XIXe siècle, l’hôtel Montescot. Ces fouilles devraient se poursuivre jusque début 2015. Débuteront alors les travaux de démolition puis de construction pour une livraison estimée au 1er trimestre 2017.

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right